Le Zimbabwe va participer au prochain sommet du Commonwealth

Par Agence France Presse | AFP
Harare - 16-Apr-2018   1086
Le Zimbabwe de Robert Mugabe avait quitté le Commonwealth en décembre 2003 AFP/Archives/STR
Le Zimbabwe participera cette semaine à un sommet du Commonwealth à Londres, a annoncé lundi un responsable du ministère des Affaires étrangères, marquant la volonté d'Harare de revenir sur

Le Zimbabwe participera cette semaine à un sommet du Commonwealth à Londres, a annoncé lundi un responsable du ministère des Affaires étrangères, marquant la volonté d'Harare de revenir sur la scène internationale, depuis la chute de Robert Mugabe.

Robert Mugabe avait claqué la porte en 2003 de ce forum des pays anciennement colonisés par la Grande-Bretagne, qui avait suspendu le Zimbabwe en raison du scrutin présidentiel de 2003, marqué par des violences et des accusations de fraudes.

Le pays est devenu de plus en plus isolé à partir des années 1990 au sein de la communauté internationale, en raison de la dérive autoritaire de Robert Mugabe, au pouvoir de 1980 à la fin 2017, quand il est renversé à 93 ans par un coup de force de l'armée et de son propre parti.

Le secrétaire d'Etat auprès du ministère zimbabwéen des Affaires étrangères, Joey Bimha, a déclaré à l'AFP que le pays sera représenté par le ministre, Sibusiso Moyo, lors de ce sommet de deux jours, qui s'ouvrira mardi. "Le ministre a été invité par son homologue britannique, mais il ne participera pas aux délibérations".

Joey Bimha a précisé que la participation de son pays marquait la volonté du nouveau chef d'Etat, Emmerson Mnangagwa, d'améliorer les relations internationales et de développer les investissements étrangers au Zimbabwe. "Le président a dit qu'il ferait tout ce qui est nécessaire pour reprendre contact avec le monde".

Le Zimbabwe n'a cependant pas encore formalisé son intention de rejoindre le Commonwealth.

"Nous avons une procédure destinée aux pays qui veulent nous réintégrer. Là, nous avons une indication du Zimbabwe selon laquelle ils sont intéressés", a expliqué à l'AFP la secrétaire générale du Commonwealth, Patricia Scotland.

La Gambie a réintégré le Commonwealth en 2018, après l'avoir quitté cinq ans plus tôt. L'Afrique du Sud, le Pakistan et les îles Fidji ont fait de même dans le passé.

Ancien vice-président et fidèle du régime, Emmerson Mnangagwa, 75 ans, a promis de relancer l'économie et les finances du pays, sorties exsangues du règne sans partage de trente-sept ans de Mugabe.



| AFP

Auteur:
Agence France Presse
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez