Monde - FIFA: Une plainte contre Gianni Infantino auprès du Comité éthique

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Sep-2017   3988 3
Username:
Password:
Misterno   02017-09-15 12:43
#1
Le prochain comité de normalisation concernera très certainement la FIFA elle-même, et sera chapeauté par Ahmad machin...
      0
Adama    62017-09-14 13:29
#2
Pardon ! Laissez l'ami de Samuel Etoo tranquille.
Ils ont œuvré pour le renversement d'Issa Hayatou et ça fait quoi ? Même s'ils ont manigancé pour l'élection d'Ahamad Ahmad où est le problème?

Le Président de la FIFA est aussi propre que l'est son ami Etoo.
      0
Nyambarindon   152017-09-14 13:05
#3
"Le président de la FIFA a été visé par une autre enquête de la même commission, le soupçonnant d’avoir influencé l’élection d’Ahmad Ahmad à la tête de la CAF. "(sic)

ça fait tellement sourire quand certains parlent de football mondial,(un grand réseau de mafias) et y mêlent des termes comme "transparence"ou "éthique"

well,qui vivra verra
      0
Gianni Infantino, Presieent de la FIFA Archives
Un ancien membre de la commission de gouvernance de l’instance internationale du football, accuse Infantino et certains de ses collaborateurs, d’avoir tenté d’interférer dans les enquêtes concernant des dirigeants du football de premier rang.

L’affaire révélée par le New York Times d’hier, 13 septembre 2017, fait depuis la Une de plusieurs journaux. Joseph Weiler, enseignant de droit à l’université de New-York et ancien membre de la Commission de gouvernance de la FIFA, a déposé une plainte contre Gianni Infantino, auprès du Comité d’éthique de l’instance internationale du football.

Le plaignant reproche au président de la FIFA et à certains de ses collaborateurs d’être intervenus pour entraver le travail de la Commission de gouvernance qui était chargée de mener des enquêtes lors du scandale de corruption qui a emporté l’ancien exécutif conduit par Joseph Sepp Blatter.

Toujours hier mercredi, l’ancien président de ladite commission de gouvernance, Miguel Maduro a été auditionné au parlement britannique. Ce dernier a mis en cause le président de la FIFA et d’autres responsables, notamment sa secrétaire générale Fatma Samoura, d’avoir voulu s’opposer à la décision de cette commission visant à empêcher le vice-président de la FIFA, Vitaly Mutko, de se présenter à un poste au Conseil de la FIFA, pour des raisons éthiques.

En froid avec Infantino, président de la FIFA depuis février 2016, Miguel Maduro avait contraint de démissionner huit mois seulement après sa prise de fonction. Trois autres membres de la même commission, parmi lesquels Joseph Weiler ont aussi jeté le tablier.

Pour l’heure, aucune réaction de la part de Gianni Infantino. Mais ce n’est pas la première fois que des soupçons de corruption sont portés sur le successeur de Sepp Blatter. Après avoir suspendu pour huit ans, l’ancien président de la FIFA et Michel Platini, l’ancien président de l’UEFA, la Commission d’éthique de la FIFA avait ouvert une enquête contre Infantino. Enquête qui a par la suite été classée. Le président de la FIFA a été visé par une autre enquête de la même commission, le soupçonnant d’avoir influencé l’élection d’Ahmad Ahmad à la tête de la CAF.  

 

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez