Monde: Les Etats-Unis annoncent leur retrait de l'UNESCO

Par Peter KUM | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2017   4165 5
Username:
Password:
Le Duc   22017-10-13 10:19
#1
"...sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations unies reconnaît à tous les peuples."
Malheureusement il y'a certains peuples que la toute puissance USA ne reconnait pas. Du moins ce sont des sous hommes.
      0
Ricky   62017-10-12 19:39
#2
F.u.c.k the USA. Ils ne supportent pas de n'avoir pas le droit de veto pour dicter leur volonté
      0
Manu14    22017-10-12 19:01
#3
C'est archi faux! Propagande! L'UNESCO c'est les USA! Inséparable! Des menteurs! Pendant ce temps là le véritable peuple d'Israël ne savent même pas qu'ils sont. On leur a raconté qu'il sont plus proche des singes que de Dieu et ils l'ont Crû! Q
À bon entendeur Salut!
      0
Mulimba-moto-mo   132017-10-12 18:49
#4
@ Adams, is not America first but Israel first. That means our rulers are not differents than Americans: they all work for others interest.
      0
Adama   142017-10-12 16:26
#5
American first !

Si et seulement si les Tyrans africains pouvaient aussi placer les intérêts de leurs pays respectifs avant ceux de l´Occident !
      0
Le siege de L'UNESCO a Paris Getty
Le pays de Donald Trump accuse l’institution d'être «anti-israélienne».

La Maison Blanche a annoncé ce jeudi 12 octobre 2017 son intention de se retirer de l'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO), accusant l'institution d'être «anti-israélienne», selon la Radio France Internationale (RFI). L’annonce faite ce jour par le Secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, n’est pas surprenante car en 2011 déjà, les Etats-Unis avaient suspendu la contribution financière à l'UNESCO « suite de l'admission de la Palestine ».

D’après la radio française, le département d’Etat américain a cependant émis le vœu de conserver un statut d'observateur,  « en lieu et place de leur représentation à l'agence onusienne basée à Paris ». La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a dit «regretter profondément» la décision du gouvernement américain.

Créée le 16 novembre 1945 à la suite des dégâts et des massacres de la seconde guerre mondiale, l’UNESCO a pour objectif de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations, afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’Homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations unies reconnaît à tous les peuples.

Auteur:
Peter KUM
 contact@cameroon-info.net
 @mafanypet
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez