Monde - Presidentielles françaises - Achille Mbembe: "Emmanuel Macron au prisme de l'Afrique"

Par | Correspondance
YAOUNDE - 13-May-2017   70 36
Username:
Password:
Man Tara   22017-05-16 16:33
#1
@Bama
"Man Tara
Note ceci, mon cher ami, je ne suis ni francophone, ni anglophone, je suis comme le Cameroun, c'est à dire bilingue. "
C'est louable que tute consideres comme camerounais, et je t'en connais gre

Mais quand tu ajoutes: "Tu ne peux donc débattre sans coller d'étiquette?"

Ne penses-tu pas que tu en dis trop

1/ je n'appelle pas tout le monde "anglophone.
2/ton pseudo n'est ni angais ni francais comme la plupart.
Comment j'ai su que tu es anglophone?
Poses-toi cette question.
3/En toute sincerete, n'as tu pas remarque que seuls les anglophones pensent que je fais "trop d'intervention" et generalement sans jamais repondre au post lui meme, juste pour tenter de me decourager a poster.
dans un hors-sujet absolu
      0
Betibenanga   12017-05-16 16:08
#2
Eh Ossas madzàn!

Il n'est hélas pas seul. Mais lui, croyait se mettre au dessus de tout soupçon en se cachant derrière un anti-biyaïsme primaire, irraisonné et irraisonnable.

Là où le bât blesse avec lui, c'est qu'il s'est opposé à tout ceux qui voulaient justement toujours placer la raison avant l'émotion. Il les a tous encartés au RDPC ou alors il estimait qu'ils étaient rentiers de ses machins trucs-là. Son argumentaire en boucle n'a donc plus obéi qu'à cette ridicule ritournelle. Son but était donc simple, discréditer les plus perspicaces aux yeux des autres cinautes en jouant sur l'anti-biyaïsme. Beaucoup continue à mordre à son appât.

C'est depuis longtemps que je ne m'occupais plus trop de lui. C'est qu'il est venu sur un fil où je ne laisse pas des cons comme lui venir tenter leur diversion pour brouiller les messages importants.

En tout cas il est fiché à Cin désormais. Il n'aura plus qu'à bien se tenir. Je l'avais il y a bien longtemps traité d'infiltré. C'en est bien un.
      0
Ossas Nanga   22017-05-16 15:31
#3
Beti, merci. Les infos que tu donnes à propos du premier ministre de Macron permettent de comprendre chez les Africains intéressés par les choses de la politique française, ce que Mbembe dit qu'il ne comprend pas. Le sort de nombreux pays africains est grandement influencé, dans le mauvais sens, par la démocratie française.

Quand on voit alors des gens comme loïc kodjay masfao venir faire diversion, quand on sait enfin que masfao s'appelle loïc kodjay, quand on lit ce qu'il pense en croyant qu'on ne sait pas qu'il est aussi masfao, on comprend que la France a placé des pions très dangereux dans le jeu des Africains pour les dérouter.
      0
Bama   12017-05-16 15:08
#4
Man Tara

Note ceci, mon cher ami, je ne suis ni francophone, ni anglophone, je suis comme le Cameroun, c'est à dire bilingue.
Je pour une République unie, je suis contre le séparatisme, contre le sécessionnisme.

Peus tu me dire pourquoi je ne te traite pas de francophone?
Tu ne peux donc débattre sans coller d'étiquette?

Tu te noie dans ta furie, je n'ose pas écrire folie, soigne-toi cher compatriote.
      0
Nyambarindon   52017-05-16 11:30
#5
"Emmanuel Macron au prisme de l'Afrique"

En nommant un ancien d'areva comme premier ministre,le jeune Macron poursuit simplement l’impérialisme de la sangsue hexagonale en Afrique.L’œuvre de pillages mise en place par ses prédécesseurs sera poursuivie,ad vitam eternam.

Est-ce surprenant que sa première visite sur le continent soit destinée aux armées d'occupation de la France en Afrique?

* La France de Sarkozy(PYROMANE) avait pour mission d'allumer le feu au sahel,en faisant détruire la Libye par l'otan.
* La France de Hollande est venue jouer au POMPIER,par un simulacre d'intervention au Mali (les ignorantums eux se demanderont toujours pourquoi l’armée française a laissé prospérer des poches de terroristes djihadistes a kidal..)

* La France de Macron vient pour tirer les marrons du feu:ancien banquier+un ancien areva pour le "business",sous la tres haute surveillance de Barkhane.

Et au nom des intérêts supérieurs de la grande sangsue hexagonale...
      0
Man Tara   22017-05-16 04:22
#6
@Bama
@Tous

Voici une question:

Quand est-ce que donner son opinion sur un forum public et sur CIN est devenu un peche mortel?
Jamais, jusqu'aujour ou le anglo on deciderde monopoliser le forum et l'inonder de mensonges et d'intox.
Maintenant certais intervenants sont priesde prendre une vacance.
Oh on t'aime beaucoup, tu es tres intelligent, Connais-toi toi-meme.
Les larmes m'en viendraient aux yeux.
Les anglos ne me veulent que du bien. Si seulement je pouvais leur donne quelquesjours pour monopoliser les articles et se voter les uns les autres des pouces vets.
J'ai remarque que ces pouces sont tres importants pour eux,
Il faut voir comment ils se les alignent.
Ils n'ont meme pas encore remarque que ces pouces ne disent rien a la majorite.
Tout post pro-anglophone a toujours un score parfait.
Et vice versa.
Pour eux ca signifie qu'ils ont parfaitement raison.
Pour beucoup ici, les pouces n'ont aucune valeur,
C'est pour ca beucoup de posts critiquant les anglos n'ont aucun pouce vert, l'intervenant ne s'est pas vote un pouce, estimant que c'est un jeu stupide.
Non, pas les anglos. ils sont les premiers a se donner un pouce des qu'ils finissent d'ecrire.
Voyez-vous ce sont les arguments pertinents comme ca qui les acharnent contre moi.
Man TaraTu es un grand homme de science, on aime beaucoup te lire, repose-toi un peu.
C'est tellement gros, et ils ne s'en rendent meme pas compte.
Hey, Anglos gardez votre amour, pour vous-memes et votre petrole.
Frankly, I'm not love sick
Comment veux tu te soigner si tu ignores le mal qui te ronge?
Crois-moi, j'aurai du plaisir à te lire chaque fois que tu nous sortiras quelque chose qui sort de ton registre habituel.
      0
Man Tara   22017-05-16 02:59
#7
@Bama.

"Loin d'être un compliment, ce que je t'ai reproché dans mon précèdent post, c'était ta propension à réagir sur tout, même sur des sujets beaucoup trop éloignés de ta science."

Je m'en fous de tes compliment ou de tes reproches.
Tu t'erigesen mon maitre a penser, me disant ce que je dois ou ne dois pas faire.

Tu es deja incapable de gerer ta propre vie, mainteneant tu veux venir gerer la mienne.

Connais-toi, toi-meme. Qui t'a nomme pour me donner des lecons.
Je gere ma vie comme je veux, je parle a qui je veux et quand je veux.

Je sais que vous les ANglos faites un effort concerte pour essayer d'endiguer la furie de Man Tara qui devoile vos mensoges sur CIN.
Faux jeton.
On conseille des amis pas les adversaires. Tu es un ennemi jurer du Cameroun, tu ne peux donc que donner des conseils qui nuisent au Cameroun.
Vous etes si transparents et malhonetes
      0
Bama   42017-05-15 23:54
#8
Man Tara

Comment veux tu connaître les autres et le monde si tu ne te connais pas toi-même?
Loin d'être un compliment, ce que je t'ai reproché dans mon précèdent post, c'était ta propension à réagir sur tout, même sur des sujets beaucoup trop éloignés de ta science..
- Parler de septennat pour un pays qui l'a abandonné il y a bientôt quinze ans, est-ce être cultivé?
- Méconnaître le l'emprise néfaste des grandes et moyennes puissances sur les pays comme le nôtre au moment où on parle de la Syrie, de l'Irak, du Yemen, de l'Ukraine et de la Corée du Nord n'est pas signe de grande culture non plus.
La Lybie, la Côte d'Ivoire tu n'en a pas entendu parler non plus?
C'est pour cette raison que je t'ai conseillé de lire et de t'instruire et non pour ta "Grande intelligence", si tu penses que seul un anglophone peut te donner un tel conseil, alors tout l'honneur est pour eux.
Comment veux tu te soigner si tu ignores le mal qui te ronge?
Crois-moi, j'aurai du plaisir à te lire chaque fois que tu nous sortiras quelque chose qui sort de ton registre habituel.
      0
Betibenanga   22017-05-15 21:01
#9
Voilà le premier ministre français nommé par MACRON
      0
Betibenanga   32017-05-15 20:59
#10
"Il est donc logique de considérer que les manoeuvres en coulisse de M Philippe ne sont pas étrangères aux graves troubles qui ont eu lieu par la suite dans la zone sahélienne (Niger/Mali) et dans le fait que, poussés par la misère, des groupes Touaregs aient fini par s’allier à des mouvements djihadistes.
.
Mais, surtout, il est légitime de se demander pour qui agit M Philippe lorsqu’il est en charge des affaires publiques, que ce soit auparavant comme maire du Havre et désormais comme premier ministre."

Une première réponse est apportée par le fait que, à peine assis dans le fauteuil de maire du Havre (aimablement offert par son prédécesseur qui a démissionné en cours de mandat !), Edouard Philippe a offert un pont d’or… à son ancien employeur Areva, pour qu’il installe deux usines d’éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d’enquêter pour voir ce que la sympathie d’Edouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens-contribuables…
.
On notera d’ailleurs que, de 2007 à 2010, M. Philippe a cumulé sans état d’âme son poste chez Areva et son mandat d’adjoint au maire du Havre mais, aussi, que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lui a infligé un blâme pour avoir refusé de fournir des informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.
.
(*) cf Charlie Hebdo, 29 avril 2009
(**) cf AFP, 17 janvier 2008"
.
      0
Betibenanga   32017-05-15 20:58
#11
"Publié le 15 mai 2017
Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva et dans un conflit d’intérêt
Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva…
… et dans un conflit d’intérêt en tant que maire du Havre au profit de son ancien employeur Areva

.
L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination au poste de premier ministre de M. Edouard Philippe qui n’est en rien le personnage "modéré" que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.
.
En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva. Son activité principale est alors de s’assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l’atome. Il est ainsi en contact rapprochés avec Marc Vampa, député de l’Eure et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée Nationale (*).
.
C’est précisément pendant cette période, le 13 janvier 2008, qu’un accord est signé entre Areva et le pouvoir du Niger concernant l’exploitation de l’uranium, accord immédiatement contesté par le Mouvement des Nigériens pour la justice, mouvement touareg en rébellion contre le pouvoir central de Niamey (**).
.
En effet, les maigres revenus de l’uranium, largement sous payé depuis des décennies par Areva, ne bénéficient en rien à la population, et encore moins aux Touaregs, alors que les mines d’uranium sont situées dans leurs zones traditionnelles de vie."

SUITE
.
      0
Man Tara   02017-05-15 20:28
#12
@Bama

"Man Tara.

Un conseil, abstiens-toi d'intervenir quelque temps, lis beaucoup, tu es intelligent je le sais, instruit, "

En voila un compliment, bien que un peu embrouille mais, venant d'un anglo, nul ne puis pretendre que ce n'est que flatterie.

Le seul truc, c'est que je n'ai pas compris la raison de ton intervention.
Aussi comment peux-tu donner des conseils de retenue a un Manara intelligent, alors que tu te decrs comme "bete", et que c'est justement par par mes posts que sais que je suis intelligent.

Helas, je comprends ton desir et de tes "compadres" anglophones de m'eliminer de CIN.
je dois faire mon devoir de camerounais et exposer le danger que vous presentez au Cameroun
      0
Man Tara   02017-05-15 19:50
#13
@Toukari
"C'est vrai que Macron a ete elu par les Francais pour administrer la France mais c'est aussi vrai qu'il n'a que 5 ans et non 7 ans pour faire son travail."

Merci pour cette correction.

Mais soyons serieux, et classons cela dans la correcction, "lecon". Au lieur de "lesson".
C'est tres "intellectuel africain"

Un intervenant avait fait tout un cas ici, sur exemple que j'avais donne pour montres pourquoi, c'est bete de construire une usine 30 megawatts pour alimenter une ville a 1000 kilometres.
Il s'est apesenti sur le calcul de la resistance. Tout un cas pour un zero sur un exemple ou tout le reste etait correct

Merci tout de meme
      0
Betibenanga   22017-05-15 16:57
#14
Voilà alors Ossas!

Masfao est donc biyaïste la nuit et braillard contre Biya le jour. Enfin, il croyait pouvoir se cacher. Merci de l'info frérot.

Masfao le francophile, macronphile et pourquoi pas macrophile au point où tu en es.

Tout s'explique alors. Que de légèreté dans l'abord de certains sujets. Et tu croyais devoir imposer cette légèreté à qui?

On a bien vu ce que tu valais en réalité et cela se lit dans toutes les chiures redondantes que tu as semées ça et là à Cin.

Petite personne va et dire que tu te prends pour le nombril du pape. Va trouver la muse de Macron ou continue à fantasmer sur elle. Ouaikè, le gars est tombé en pâmoison devant Brigitte Macron. Engongol adzo!

Vraiment!
      0
Ossas Nanga   22017-05-15 16:40
#15
Beti,

voici simplement ce que l'animal masfao loïc kodjay, " économiste, militant " qui n'a jamais eu le courage de parler d'économie ici pour éclairer les gens, imbécile qui vient ici embrouiller et faire diversion, voici ce qu'il écrit concernant Brigitte Macron, sous sa vraie identité dans le forum où un jour, au début, il s'est laissé aller à insulter, comme il fait ici. Man iwondo a nga lang.

masfao loïc kodjay est bien un ami du rdpc sous sa vraie identité loïc kodjay. Il cire les pompes de Macron. Il va dans ce forum chercher un peu de reconnaissance, pour attitrer les gens dans son obscur forum.
      0
Ossas Nanga   22017-05-15 16:34
#16
"
Je pense qu'elle sera une excellente Première-Dame... digne représentante de l'esthétique, de la culture, et de l'élégance "frenchie " à l'international.

N'en déplaise à certains, elle est la "muse" que Macron révèle à la France !

L.oï. c Ko.d. ja y masfao
      0
Ossas Nanga   22017-05-15 16:31
#17
"
CFVS | LA MUSE À MACRON

Bon... on a assez kpwakpwaté et kongossé sur Brigitte Macron... reconnaissons que la mère ci est "nyanga"
      0
Betibenanga   22017-05-15 16:28
#18
Tu sais Masfao, en fait j'ai compris ton jeu. A chaque fois qu'il y a un sujet intéressant qu'on pourrait éventuellement développer au fond, tu viens kougna, kougna faire ta diversion.

Regarde, alors ce que tu as réussi à faire des excellents propos de Mbembé.

En fait c'est une tactique que tu emploies à chaque fois, sauf bien entendu pour les sujets qui concernent les monta.i.gnares . Là tu sais rappeler au gens qu'il y a le fond, et qu'ont-ils à dire sur le fond n'est-il pas?

C'est toi l'allié du RDPC. A défaut de l'être dans le réel, ce qui m'étonnerait, tu l'es objectivement de par ta diversion. Ici, par ailleurs on touche à ceux que tu préfères défendre. Ta France, qui elle dans le marasme africain, ne défendrait que ses intérêts et bien sûr cela est si normal qu'il faudrait cesser de la remettre en cause.

Pauvre type de chez pauvre type va!
      0
Toukari+[   32017-05-15 14:33
#19
Man Tara
"..Macron a ete elu par les francais pour administrer la France.
II n'a que 7ans pour fairesontravail..."

C'est vrai que Macron a ete elu par les Francais pour administrer la France mais c'est aussi vrai qu'il n'a que 5 ans et non 7 ans pour faire son travail.
      0
Ossas Nanga   22017-05-15 14:22
#20
kodjay masfao, couché mainant! tout doux, mon chien! tout doux! allez, viens lécher la mimine de papa. allez! tout doux mon chien...voilà.

"Une autre certitude, le trigone frappera à votre porte." ben, ce sera juste un trigone qui frappera un quadrilatère. à partir de là, tu vois que t'es vraiment un bricoleur médiocre, médiocre, masfao loïc kodjay, médiocre qui ne sait pas faire la différence entre géniteur et père.

rien n'arrêtera loïc kodjay suc de la médiocrité!
rien n'arrêtera loïc kodjay "ethno-con" franc-maçon!
rien n'arrêtera le déchet kodjay fils de déchet humain!



Ilang i ne wa a nkang!
      0
Masfao   22017-05-15 13:35
#21
Un joyeux cré.tin en appelle d'autres...

Votre géniteur serait d'une moralité irréprochable tant et si bien que le Cameroun lui devrait même de l'argent.
C'est aussi ce que prétendent les enfants de prostate 1er!

Rien n'arrêtera donc les sucs de la ripoublique!
Rien n'arrêtera les "bi-nationaux" rdpc!
Rien n’arrêtera les bandits fils de bandits!

Une autre certitude, le trigone frappera à votre porte.
      0
Ossas Nanga   22017-05-15 12:37
#22
Ton parcours scolaire au pays.

J'en profite, loïc kodjay, pour te dire aussi que tu es un minable, parce que tu ne peux pas comprendre qu'on ne peut pas sortir dehors.
"Du Président Macron, les Africains habitués qu'ils sont depuis... n'en attendent rien. " Pauvre loïc kodjay, continue de sortir dehors. Ilang i ne wa à nkone!
      0
Ossas Nanga   22017-05-15 12:28
#23
loïc kodjay, loïc kodjay, masfao l'homme à la face de cul de macaque, administrateur de la page facebook "Faites entrer le Cameroun", le gardien des ténèbres de cin. Masfao loïc kodjay, pourquoi tu ne vas pas écrire ce que tu écris ici sur ta page? On aura le temps de voir enfin ce que tu as dans le ventre, fils d'asticot et d'étron.

petit franç-maçon à deux sous, qui passe son temps à sucer ses frères trois points du rdpc sur facebook et ailleurs, pourquoi est-ce à cin, masqué derrière masfao, que tu crois venir vomir ton français bancal? Parle en tant que loïc kodjay et tu verras ce que tu vaux pour tes adversaires, petit tas de merde.

Qui t'a trompé en te disant que Mbembé appartient à des intoxiqués comme toi? Tiens, depuis que tu es allé faire ton erreur sur le Cameroun est formidable, en écrivant avec ton style de crabe ébouillanté, on peut savoir qui fait semblant de juger les autres ici. Une bêtise qui se présente comme " économiste, militant"... Allons-y, on va sortir les A1. Ton parcours scoalire au pays et ailleurs, c'est celui des gens moyens, tout moyens, exactement comme ce que tu es à cin, quand tu te frottes à un type comme betibenanga, avec tes mots vagues.

Tu juges donc que décliner ton identité ici dépend de toi seulement? Héhéhéhé! Ilang i ne wa à zur! Betibenanga est la noblesse même. Pas le petit bruit que tu fais ici, en donnant l'impression que tu connais les gens, alors que t'exprimer comme un homme normal te dépasse. Tu n'as plus envie d'aller affronter quelqu'un au Canada sous ton identité de loïc kodjay?

Pauvre type, pauvre type loïc kodjay masfao.
      0
Betibenanga   22017-05-15 09:34
#24
Camerounais et uniquement Camerounais et très fier de l'être. Maintenant, je serais donc grassouillet et aurais une autre nationalité que toi tu connaîtrais?

Vraiment, peut-être encore l'expression d'une folie naissante.

Masfao, soigne-toi. Je ne dois rien au peuple camerounais si ce n'est l'apport personnel que chaque individu doit donner à la société dont il est issu. Mes parents: D'une moralité irréprochable quant aux deniers publics. L'Etat camerounais leur doit même de l'argent.

Je vous répète que vous êtes à mille lieux de me connaître. Pauvre type, aigri et devenant même déjà sénile. Le gendarme du net qui poursuit les rentiers de ses rêves-là, doit en principe commencer par s'arrêter lui-même, car tu en es un.

Si tu es à la recherche d'un emploi, il faut le dire. Car de censeur pour Mbembé, te voici revenu à ton ancien métier, chasseur de rentiers de ses rêves. Je pourrais t'aider à mieux t'occuper, si tu as bien sûr une qualification adaptée ou un métier.

Pauvre désaxé va! C'est à cin que tu crois pouvoir faire quoi? Tu as d'abord fait quoi où? Les gens que tu cherches ont pignon sur rue au Cameroun. Je n'ai pas encore entendu que Masfao a publié une liste de rentiers de ses rêves, qu'il arrêtera quand les poules auront des dents et que le soleil se lèvera à l'Ouest. Que cette grande gueule à faire perdre le temps au gens.

Vraiment!
      0
Masfao   22017-05-14 23:35
#25
Mon doux grassouillet et joyeux cré.tin,

Vous déclinerez votre identité si cela vous sied. Imbécile!
Et pour couronner le tout, vous pourrez aussi indiquer votre nationalité.
Suc de bandit, qu'avons-nous en commun?

Entre vous et ce trigone, la traque jusqu'aux confins du monde, des rentiers/héritiers aux biens et parchemins mal acquis. Le Cameroun frappera à votre porte!
      0
Betibenanga   32017-05-14 22:17
#26
Pauvre Masfao, le devin aveuglé par sa bêtise. Tu saurais qui je suis que tu ne t'aventurerais pas dans un cul-de-sac, comme tu le fais. Tu es loin de pouvoir approcher ma personne. L'immoralité assumée de ta conduite ici montre à suffisance que tu es un de ces déchets humains que la nature camerounaise nous impose à fréquenter dans ces lieux.

Nous n'avons en commun que cette terre camerounaise et Cin et, rien d'autre ne pourrait faire en sorte que j'ai a connaître un olibrius comme toi.

Si ma personne t'intéresse tant, que tu sois obligé de me rechercher ailleurs qu'ici, il en est exactement du contraire en ce qui me concerne. Savoir qui tu es dans la vie ne m'intéresse guère, car ce que je lis de toi ici, me montre déjà suffisamment de laideur.

Maintenant chiche, décline mon identité. Pauvre type, aux méthodes de délinquant assumé. Petit voyou!
      0
Masfao   72017-05-14 20:53
#27
Censeur?
Non! Pas vraiment, ce n'est pas la tradition de la maison!
Je n'appartiens au camp du tyran, celui qui croit échapper à l'Histoire et assurer sa survie en posant une chape de plomb sur les libertés publiques (de la liberté de la parole... à la liberté de pensée) dans ce pays.

Je m'étonne à défaut de m'en réjouir, que bandits, fils de bandits de la ripoublique osent tout, les contradictions y compris. On soutient mordicus prostate 1er et son gang, ici bras séculier de la françafrik, tout en arguant être pour la liberté des Africains par eux-mêmes, de disposer d'eux-mêmes.
Proprement abscons mais fossoyeures et traitres à la Nation ne sont pas à une contorsion près!

Quant à Mbembé, lisez-le, à la fois tranquillement et calmement. A défaut faites-vous expliquer, et vous mesurerez dès lors à quel point opposé, il est un "idolâtre" de prostate 1er!

Pour terminer, mon doux cré.tin, je sais qui vous êtes et cela m'autorise quelques qualificatifs taillés sur mesure.
Il ne m'étonne guère que vous vous reconnaissiez du reste aussi aisément.
      0
Raymann   42017-05-14 18:40
#28
@Achille Mbembe
C'est l'africain qui ne veut pas (ou bien ne peut pas) s'émanciper.
Tu n'as qu'à regarder nos compatriotes de la diaspora en vacances en Afrique. De vrais "colons".
L'occident est donc ce rêve cultivé par les africains, qui, malgré une connaissance profonde des lieux, se refusent toute resistance à leur complexe.
Même si Macron voudrait changer les choses, les africains n'accepteraient pas.
Autrement n'importe qui irait aussi en vacances en Suisse.
Ça? Non! Non! Non!
      0
Betibenanga   32017-05-14 17:54
#29
Masfao ou celui qui veut s'accaparer ce que son cerveau ne peut concevoir. A ma connaissance et vu ce que j'ai eu à lire de toi depuis plus de six ans que tu interviens ici, loin et vraiment très loin de la vista rarement prise à défaut de Achille Mbembe, je ne vois pas en quoi, tu peux éhontément de surcroît, sans sourciller, t'autoproclamer unique destinataire de sa pensée, voire, agir comme censeur de ceux qui doivent ou non l'apprécier.

Ta pensée ou ce qu'on peut considérer comme telle, enfermée dans ton combat de clavier livré contre Biya, même pas novatrice dans sa diatribe, stérile au fond, puérile de par sa redondance, souffrant du trop plein de contradictions qui s'y entrechoquent, m'invite hélas à t'envoyer d'abord balayer toutes ces tares structurelles, avant de pouvoir te croire capable d'interdire à mon libre arbitre d'apprécier la qualité de l'intervention d'Achille Mbembe.

Tu n'es pas Achille Mbembe, tu es très loin de ne pouvoir, ne serait-ce qu'approcher sa capacité d'analyse. Si tu crois avoir trouvé un nouveau travail à Cin, censeur de ceux qui doivent apprécier les analyses de Mbembé, mets-toi d'abord au niveau de ces analyses. Et je crains qu'il faille du temps pour que tu y parviennes. Ensuite, renseigne-toi bien sur ceux que tu as, par divination hasardeuse pour ne pas dire farfelue, encartés selon tes visions limitées, dans ton unique camp opposé (RDPC). Là aussi, il te faut encore un peu plus de temps.

Enfin, s'approprier ce qui ne nous appartient pas a plusieurs noms possibles: le vol? La convoitise? La feymania?

J'opte pour le dernier nom, ce nom te va congénitalement! Petit feyman.
      0
Bama   92017-05-14 16:22
#30
Man Tara

J'ai le courage ou la bêtise de reconnaître que je lis souvent et trop souvent même tes interventions sur ce site, j'ai toujours, avec un succès certain résisté à l'envie de te signifier ce que j'en pensais.

Aujourd'hui je dois te dire "bravo" et plusieurs fois bravo, tu as réussi à vaincre cette résistance.
Je dois te le dire aujourd'hui, tu souffre d'un mal profond, l'inculture.

Un conseil, abstiens-toi d'intervenir quelque temps, lis beaucoup, tu es intelligent je le sais, instruit, tu nous reviendras changé, j'en suis certain.

Nous pourrons enfin avoir le Man Tara dont nous n'aurons pas à avoir honte.
      0
Man Tara   132017-05-14 01:37
#31
@Nyambarindon

Merci d'oser faire un pas or du cercle des lieux communs, des cliches frabacher depuis toujours, et des analyses remplies de platitudes des intellos africains.

Macron, n'est pas venu pour changer ou sauver l'Afrique.
Macron a ete elu par les francais pour administrer la France.
Il n'a que 7 ans pour faireson travail. Il n'est ni messie, ni aspirant messie.

Les africains ont eu plus de 50 ans pour construire leurs pays,
Ils sont encore tres occupes a creer des Zombizonies tribales decengtralisees, et federalises des Kalifat aux moeurs pures.

Oui, oui,es intellos accusent toujours....les francais.
C'est eux qui ont ensigne le tribalisme aux africains, c'est eux qui ont cree Boko Haram pour mieux reigner.
C'est eux qui empechent les camerounais de cultiver la terre pour manger, donnant ainsi naissance a des Zombizonies de desespoir
      0
Masfao   122017-05-14 00:59
#32
Comment suc de fossoyeur rdpc,
Comment rentier/ héritier aux biens et parchemins mal acquis,
Comment ontologiquement (et par atavisme) tout acquis à la cause de prostate 1er et son gang,
Comment adepte du régime de collabos néo-coloniaux, au coeur de la françafrik, ayant mené ce trigone au grand désastre, apprécier cette analyse?

Elle est comme qui dirait de l'autre berge. Du camp de ceux et celles en lutte (ici et ailleurs) contre prostate 1er et ses hommes.

Du Président Macron, les Africains habitués qu'ils sont depuis... n'en attendent rien.
Joyeux comme cré.tin, au coeur de la tragédie du roi Christophe, prostate 1er (ainsi que sa bande) en attend tout. Ils ont déjà fait part de leur bonne disposition, prédisposition et autres offres de bon service. La collaboration un édredon!
      0
WELOVEAFRICA   112017-05-13 20:52
#33
Merci grand prof.
Maintenant nous attendons les réactions des valets de l’impérialisme, des traîtres, des masochistes, des infiltrés qui sont nombreux sur ce site
      0
FirstOctober196115    142017-05-13 18:03
#34
Francophone countries and Françafrique are the plague of Africa.
      0
Betibenanga   112017-05-13 15:26
#35
Excellente analyse.
      0
Nyambarindon   242017-05-13 15:14
#36
"Emmanuel Macron au prisme de l'Afrique"

Depuis que ce nouveau nom est arrivé au sommet de l’état français,personne n'aura cherché à savoir son origine en France: Breton?Auvergnat?alsacien?
Personne n'aura cherché à savoir s'il était musulman ou chretien,

On ne parle que de ses idées,de son programme pour la France (et aussi un peu de sa femme...)

ç'aurait été en Afrique,et plus particulièrement au Cameroun,si la "détection" de son origine tribale par le patronyme s’avérait hypothétique ou infructueuse,la première question aurait été:
IL EST MÊME D’OÙ ?

Et a partir de son origine tribale devaient se broder toutes sortes d'analyses.

Peut-on comparer les critères d’évaluation pour l’élection d'un président de la république en France à ceux d'un président de la république au Cameroun?
      0
Achille Mbembe Achille Mbembe
"Quand comprendrons-nous que rien ne changera dans la relation entre l’Afrique et la France tant que les Africains ne se réveilleront point; tant qu’ils ne s’organiseront point collectivement; tant qu’ils ne se mobiliseront point pour imposer un autre rapport de force entre l’Etat supposé les représenter et la société, bref, tant qu’ils ne se décoloniseront pas mentalement?"

Emmanuel Macron au prisme de l’Afrique

 Par Achille Mbembe

 Les élections françaises étaient largement suivies en Afrique du Sud et, évidemment, dans ce que l’on appelle l’Afrique francophone, et pour cause. Apres ce qui s’est passe aux Etats-Unis en novembre dernier, beaucoup avaient peur qu’un autre pays important - et qui a tant apporte au monde - ne bascule à son tour dans les sombres prisons du national-populisme et du crypto-fascisme si typiques de cette ère de revanche - la revanche des “petits blancs”. La défaite de l’extrême-droite aidant, l’air n’est plus aussi  moisi qu’il y a quelques jours.

 Victoire politique, défaite culturelle

 Beaucoup espèrent qu’Emmanuel Macron n’aura pas fait que soulever de la poussière; qu’il sera porteur de vraies espérances, celles qui permettront de rouvrir le futur pas seulement à l’échelle de la France, mais aussi à l’échelle planétaire, puisque c’est aussi à ce niveau que se joue désormais le sort et de la France elle-même, et du monde.

Sur le plan interne, les défis auxquels le nouveau Chef de l’Etat fait face sont en effet colossaux. La violence causée par des décennies de politiques d’austérité a fini par ébranler le tissu social. Ces politiques ont conduit, entre autres, à la montée inexorable des inégalités, à la stagnation, voire la baisse du revenu des ménages, au déclassement social, à l’insécurité individuelle et à la vulnérabilité tous azimuts parmi les couches les plus précaires de la société. L’on s’en rend désormais compte, tous ces facteurs constituent des germes d’un radicalisme de type éruptif, qui lui-même prend sa source dans un messianisme purement négatif.

 Emmanuel Macron devra faire face à cette forme viscérale de radicalisme à un moment où le Front National a d’ores et déjà enregistré une victoire culturelle substantielle.  Une partie de ses idées, de ses imaginaires de la nation et de ses frontières, bref de sa représentation du monde sont désormais largement disséminées au sein de la société.  Une très large part des forces vives de la France a plus ou moins intégré dans son propre univers mental cet imaginaire à un point tel qu’il fait aujourd’hui partie du sens commun. C’est le cas des pulsions xénophobes, de la réarticulation des clivages idéologiques autour du rapport aux frontières, d’une mythologie proprement religieuse de la laïcité, d’une définition ethno-confessionnelle de la citoyenneté, bref de la sorte de culturalisme qui sous-tend de nos jours le projet de rétractation identitaire. La défaite culturelle de l’idée d’une France-Monde et l’incapacité de la gauche à s’opposer frontalement au racisme a laissé le champ ouvert à un ethnocentrisme nombriliste et à une conception autoritaire de la culture. Or, de la même manière que la crise écologique, la culture ne semble guère occuper une place éminente dans le projet d’Emmanuel Macron.

 Le syndrome postcolonial

Venons-en à ce que signifie cette élection  pour l’Afrique. Beaucoup d’entre nous rêvent du jour où les Africains s’intéresseront aux élections françaises exactement de la même manière qu’ils s’intéressent aux élections indiennes, allemandes, turques ou américaines. Je trouve tout à fait névrotique le surplus d’affect que ceux-ci accordent aux jeux politiques français alors même qu’ils ne sont pas des citoyens français. Je trouve déshonorante et humiliante la manie qu’ils ont de vivre par procuration leur existence politique, de reporter sur l’ancienne puissance colonisatrice leurs fantasmes et leurs espérances avortées. Qu’ils s’imaginent que leur sort dépend entièrement de la France est symptomatique d’une conscience profondément malheureuse et aliénée, d’un esprit de défaite manifeste et d’une grave intériorisation de la servitude.

Il faut à tout prix sortir de ce syndrome postcolonial. C’est lui qui nous pousse constamment à chercher à nous défausser de nos responsabilités et, par conséquent, à livrer le sort de nos peuples à des puissances étrangères. Beaucoup se posent la question de savoir si la politique africaine de Macron suivra un cours diffèrent de celui de ses prédécesseurs. J’ai attentivement étudié les déclarations du candidat Macron et de son conseiller aux affaires internationales, Aurélien Lechevallier.

Une politique suicidaire

Le discours est lisse. Le fonds reste le même. “Relations transversales”? Qu’est-ce que cela veut dire concrètement? Ambition “plus large”, celle d’un “grand partenariat entre l’Europe, l’Afrique et la Méditerranée”? Combien de fois dans le passé n’a-t-on entendu parler de ça? “Routes de la liberté et de la responsabilité”? Comment cela rime-t-il avec la militarisation des frontières et la multiplication des camps? “Renforcer l’espace francophone notamment dans sa dimension économique”? Où est la culture? Où sont les arts et les lettres? Où sont les idées? Comment, de façon créative, dénationaliser cette langue-monde dont nous sommes tous devenus, par accident, des héritiers?

Manifestement, pour ce qui nous concerne,  les questions doivent être posées autrement. Pourquoi voulons-nous que la France change un système et des dispositifs qui, du moins sur le court terme, lui assurent tant de profits à la fois financiers, militaires et symboliques? Au nom de quoi? Tout comme Barack Obama hier, Emmanuel Macron n’a pas été élu par les Africains. Strictement parlant, il ne leur doit rien, et c’est bien ainsi. Il a été élu par les Français, et ce sont les intérêts de la France qu’il a pour devoir de protéger avant tout. De toutes les façons, qui faut-il blâmer en dernier ressort si les Africains s’avèrent incapables de choisir librement leurs dirigeants et si ces derniers, comme à l’époque de la Traite des esclaves, n’ont d’yeux que pour leurs intérêts privés et non ceux de leurs peuples? Quand comprendrons-nous que rien ne changera dans la relation entre l’Afrique et la France tant que les Africains ne se réveilleront point; tant qu’ils ne s’organiseront point collectivement; tant qu’ils ne se mobiliseront point pour imposer un autre rapport de force entre l’Etat supposé les représenter et la société, bref, tant qu’ils ne se décoloniseront pas mentalement? Quant à ce que l’on nomme “la Francafrique”, le voudrait-il, je doute qu’Emmanuel Macron puisse y mettre un terme. Véritable sac de boue et de fiente, elle dessert pourtant, sur le long terme, les intérêts de la France en Afrique. Mais on le sait, la politique française en Afrique a longtemps été suicidaire. Elle ne s’inscrit pas dans une véritable vision politique du monde qui vient.

 A l’imagination historique, elle préfère des mythes dont la plupart ont été forgées dans un passé colonial et raciste. Ce sont ces mythes qui poussent la France a constamment donné quitus aux satrapies les plus vénales et les plus brutales du continent. Tel est, en particulier, le cas de l’Afrique centrale, ce cœur des ténèbres de la démocratie opus,  certains autocrates étaient déjà au pouvoir quand Macron n’avait que quatre ans! On l’a vu, ils ont été les premiers  à lui adresser des “félicitations”. Le moment venu, ils espèrent lui appliquer, comme ils l’ont fait avec succès avec tous ceux qui l’ont précède,  la fameuse technique de l’édredon. Ce sont ces mythes d’un autre âge qui poussent également la France à renoncer, quand il s’agit de l’Afrique, à toute capacité d’anticipation. D’un côté, elle ne sait ni ne veut prévoir. De l’autre, ses choix sont toujours des choix à courte vue, gouvernés qu’ils sont par la logique des contrats commerciaux.

 Passer à autre chose

Cette sorte de diplomatie affairiste, qui ne sait plus distinguer entre le public et le privé ou encore la raison mercantile et la raison d’Etat - voilà le socle de la Francafrique. Ceci étant, la question qu’il faut se poser n’est donc pas de savoir ce qu’Emmanuel Macron  fera pour les Africains, ou ce que les Africains sont en droit d’attendre d’Emmanuel Macron. C’est plutôt de savoir ce que les Africains attendent véritablement d’eux-mêmes. Que sont-ils prêts à sacrifier pour se tenir debout par eux-mêmes et pour faire de l’Afrique son centre propre, sa puissance propre, un vaste espace de circulation? Car, c’est en posant les vraies questions qu’ils seront, peut-être pour la première fois depuis la décolonisation, à même d’obliger la France à bien ouvrir ses yeux, à regarder l’avenir, et éventuellement à changer de paradigme. Tout le reste n’est qu’illusion.

 

Achille Mbembe

Achille Mbembe est membre de l’Académie américaine des arts et des sciences. Son dernier ouvrage, Politiques de l’inimitié, est paru aux Editions La Découverte en 2016.

  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez