People: Le fils de Marc Vivien Foe poursuivi en justice pour braquage avec arme dans une église en France

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Jun-2018   14143
Justice Française Archives
Il est accusé en plus d’avoir séquestré un prêtre au cours de son forfait et risque 30 ans de prison.

Fils de Marc Vivien Foe, célèbre footballeur camerounais décédé en juin 2003, Marc Foe âgé de 22 ans a comparu lundi dernier devant la Cour d’assises de Lyon en France. Il est accusé de braquage avec arme dans une église en France et d’avoir séquestré un prêtre.

Marc Foe, qui ne nie pas les faits, avoue s’être introduit fusil en main, dans un presbytere de Rhône à la recherche d’un coffre-fort. Il aurait menacé, frappé et menotté un prêtre pendant que son complice et lui cherchaient ledit coffre-fort, apprend-on. Après deux heures de fouilles non fructueuses, c’est une alarme qui va leur faire prendre la poudre d’escampette. Dans la précipitation, Marc Foe va oublier l’arme qu’il possédait et ayant constaté cette indélicatesse, il va revenir sur ses pas quelques heures après pour la récupérer. C’est ainsi qu’il sera appréhendé par la police.

Devant le tribunal, certains media français rapportent que la défense a évoqué des traumatismes subis par l’incriminé, depuis le décès de son père il y a une quinzaine d’année.  « Son père a perdu la vie devant les caméras du monde entier. Il avait huit ans. Cet événement a bouleversé son parcours » , aurait soutenu, lundi, son avocat. Dans la même veine, sa mère, Marie–Louise Foe aurait raconté devant la Cour la vie plutôt tumultueuse de son fils, depuis la disparition subite de son père. « Il est perdu, il n’arrive pas à retrouver son chemin », dixit Marie-Louise Foe devant la presse française.

 En effet, Marc Foe a souvent été balloté entre plusieurs écoles à causes des multiples déplacements de son père. Et c’est après une agression subie en 2001 qui lui a valu la pose d’une prothèse que Marc Foe a commencé à poser des actes de délinquances, une fois sa période de rééducation terminée.

Pour les faits qui lui sont reprochés, Marc Foe risque 30 ans de reclusion criminelle. Cette histoire rocambolesque arrive alors que la communauté mondiale du football s'apprête à  commémorer le 15e anniversaire de la mort du milieu Camerounais, parti trop tôt.

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Lore E. SOUHE
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez