Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 29-Jul-2014 - 11h17
Recherche:    Web CIN      By
880 visiteurs en ligne
Concours: Les conditions d'entrée à la police
Click to jump to 'Le Jour'
YAOUNDE - 5 DECEMBRE 2008
© Le Jour
 4 Réactions
Signé le Président de la République
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, ARRETE :

Un concours direct pour le recrutement de 100 Elèves - Officiers de police en 1e année de l'Ecole Nationale Supérieure de Police est ouvert les 28 Février 2009 et 1er Mars 2009.

Ce concours est réservé aux personnes âgées de 17 ans au moins et de 27 ans au plus au 1er Janvier 2008 et titulaires du diplôme de Baccalauréat, General Certificate of Education (Advanced Level) obtenu en deux matières à une seule et même session excepté celle intitulée "RELIGIOUS KNOWLEDGE", ou d'un Diplôme reconnu

Conditions générales et particulières

Les candidats doivent remplir les conditions générales et particulières exigées pour être recrutés dans les cadres de la Sûreté nationale, notamment :

-Posséder la nationalité camerounaise

-Jouir de leurs droits civiques

-Justifier d'une bonne conduite et d'une bonne moralité

-Etre déclaré apte au service actif de jour et de nuit

-Etre reconnu indemne de toute affection ou maladie ouvrant droit à un congé de longue durée

-Avoir une taille au moins égale à 1,57 mètre pour les candidats de sexe féminin et 1,62 pour ceux de sexe masculin

-N'avoir pas fait l'objet d'une condamnation à une peine d'emprisonnement ferme supérieure à 06 mois ou une peine assortie de l'une des déchéances prévues aux alinéas 1 et 6 de l'article 30 du Code pénal camerounais, soit pour crime soit pour délit touchant à la probité

-N'avoir pas été exclu d'une Ecole de police ou d'un centre de formation de la police.

Constitution des dossiers de candidature

ARTICLE 2.- (l)Les dossiers de candidature seront reçus complets à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale à Yaoundé, ou dans les Délégations Provinciales de la Sûreté Nationale jusqu'au 02 Janvier 2009 dernier délai.

Ils devront comprendre :

1.Une demande d'inscription manuscrite, sur papier timbré à 1000 francs cfa, datée, signée et adressée à Monsieur de Délégué général à la Sûreté nationale, spécifiant explicitement :

les noms, prénoms, adresse, sexe, date et lieu de naissance du candidat;

le Département et la Province d'origine du candidat ;

le concours sollicité ;

le centre d'examen choisi ;

la langue de composition ;

le numéro de la Carte Nationale d'Identité du candidat

l'énumération des pièces jointes à la demande.

2. Un reçu de versement des frais de concours d'un montant de 15. 000 francs

CFA effectué au compte numéro 10.0010686036593560001 33 ouvert à laBICEC, lesdits frais peuvent être versés dans dix chefs-lieux de province ;

3. Une copie d'acte de naissance certifiée conforme du candidat datant au plus de six (06) mois ;

4. Une copie certifiée conforme du diplôme exigé, signée par une autorité habilitée à le faire ;

5.Un extrait de casier judiciaire (Bulletin n° 3) datant de moins de trois (03) mois ;

6. Un certificat médical modèle réglementaire de (900 francs) délivré par un médecin de l'administration ;

7. Une fiche de renseignement avec photo format 4 X 4

8. Un certificat de toise régulièrement timbré, attestant que le candidat a une taille au moins égale à 1,57 mètre pour les candidats de sexe féminin et 1,62 mètre pour les candidats de sexe masculin ;

9. Une autorisation de concourir pour les fonctionnaires, délivrée par le Ministre de la Fonction Publique

10. Une copie d'acte de mariage pour les candidates régulièrement mariées

11. Une grande enveloppe de format (A4) à l'adresse du candidat, affranchie d'un timbre postal au tarif réglementaire.

(2)Tout dossier incomplet parvenu à la Délégation Générale à la Sûreté

Nationale sera automatiquement renvoyé à son expéditeur.

(3)La liste des candidats autorisés à concourir sera diffusée par la Délégation

Générale à la Sûreté Nationale ; cette diffusion seule faisant foi

III- CENTRE UNIQUE D'EXAMEN : YAOUNDE

ARTICLE 3.- Les candidats admissibles subiront dans le centre unique de YAOUNDE,

les épreuves orales en vue de leur admission définitive.

Les candidats se présenteront 30 minutes avant l'heure de la première épreuve devant les salles d'examen, munis de leur Carte Nationale d'Identité. Ils ne devront avoir sur eux aucun papier ni document, les feuilles de composition et de brouillon étant procurées par l'Administration.

IV- LES EPREUVES :

ARTICLE 4.- Le concours comporte des épreuves écrites et des épreuves orales. Elles sont notées de 0 à 20 et affectées d'un coefficient variable selon les matières.

a)- LES EPREUVES ECRITES ;

Les épreuves écrites dont le programme est en annexe, se dérouleront selon l'horaire ci-après :

Seront déclarés admissibles, les candidats qui, sans note éliminatoire après application des coefficients, auront obtenu sur l'ensemble des épreuves écrites, une moyenne de 11/20.



b)- LES EPREUVES ORALES ET D'ADMISSION :

Les questions à l'oral relèvent à la fois du programme de concours et des problèmes d'actualité. Après une préparation sommaire sur la question tirée, le candidat admissible en fera un exposé de 10 minutes, suivi d'un entretien de 10 minutes avec le jury (coef.2).

Article 5.- Les résultats du concours feront l'objet d'un avis du Délégué Général à la Sûreté nationale.

Article 6 : Ne seront déclarés définitivement admis que les candidats qui auront satisfait à la visite médicale d'incorporation et l'enquête de moralité. Ils seront nommés Elèves-Officiers de Police en lere année à l'Ecole Nationale Supérieure de Police.

Article 7 : Le présent arrêté sera enregistré et publié au Journal Officiel en français et en anglais.-

ANNEXE :

PROGRAMME DU CONCOURS DIRECT POUR LE RECRUTEMENT DE 100 ELEVES - OFFICIERS DE POLICE EN lere ANNEE,

CULTURE GENERALE :

Composition sur l'évolution des questions politiques, économiques, sociales et culturelles dans le monde depuis le début du 20eme siècle.

L'accent sera mis sur les problèmes spécifiques de l'Afrique en générai et du Cameroun en particulier,

2e EPREUVE : RESUME DE TEXTE :

"La Constitution du U2 juin 1972, sa révision du 13 Janvier 1996

et sa modification du 14 Avril 2008 ;

"Les Organisations inter- africaines ;

"L'Organisation administrative de l'Etat et les attributions des

autorités administratives ;

"Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

"L' évolution politique du Cameroun (de 1960 à nos jours).

Ouverture d'un concours direct pour le recrutement de 300 Elèves-Inspecteurs de Police en l ère Année au Centre d'Instruction et d'Application de la Police.

Article 1er .- Un concours direct pour le recrutement de 300 Elèves - Inspecteurs de police en 1ère année du Centre d'Instruction et d'Application de la Police est ouvert le 28 Mars 2009

Ce concours est réservé aux personnes âgées de 17 ans au moins et de 25 ans au plus au 1er Janvier 2008, et titulaires du Brevet d'Etudes du 1er Cycle, du General Certificate of Education (O.L) obtenu en trois (03) matières au moins, excepté celle intitulée "REQGIOUS KNOWLEDGE" à une seule et même session, un CAP en mécanique ~ automobile, sténo - dactylo plus une attestation en informatique, d'un Diplôme technique en musique ou tout autre diplôme reconnu équivalent

CONDITIONS GENERALES ET PARTICULIERES

Les candidats doivent remplir les conditions générales et particulières exigées pour être recrutés dans les cadres de la Sûreté Nationale, notamment :

=> Posséder la nationalité camerounaise ;

=> Jouir de leurs droits civiques ;

=> Justifier d'une bonne conduite et d'une bonne moralité ;

=> Etre déclaré apte au service actif de jour et de nuit ;

=> Etre reconnu indemne de toute affection ouvrant droit à un congé de

longue durée ; => Avoir une taille au moins égale à 1,57 mètre pour les candidats de sexe

féminin et 1,62 pour les candidats de sexe masculin ; => N'avoir pas fait l'objet d'une condamnation à une peine d'emprisonnement ferme supérieure à 06 mois ou une peine assortie de l'une des déchéances prévues aux alinéas 1 et 6 de l'article 30 du Code Pénal Camerounais, soit pour crime soit pour délit touchant à la probité ; => N'avoir pas été exclu d'une Ecole de Police ou d'un Centre de Formation de la Police.

II- CONSTITUTION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE ;

ARTICLE 2.- (1) Les dossiers de candidature seront reçus complets à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale à Yaoundé, ou dans les Délégations Provinciales de la Sûreté Nationale jusqu'au 02 Janvier 2009 dernier délai.

Ils devront, comprendre :

1°- Une demande d'inscription manuscrite, sur papier timbré à 1.000 francs CFA, datée, signée et adressée à Monsieur le Délégué Général à la Sûreté Nationale, spécifiant explicitement:

"Les noms, prénoms, adresse, sexe, date et lieu de naissance du candidat;

"Le Département et la Province d'origine du candidat ;

"Le concours sollicité ;

"Le centre d'examen choisi ;

"La langue de composition ;

"Le numéro de la Carte Nationale d'Identité du candidat ;

"L'énumération des pièces jointes à la demande.

2°- Un reçu de versement des frais de concours d'un montant de 10, 000 CFA effectué au compte numéro 10.001068603659356000133 ouvert à la BICEC, lesdits frais peuvent être versés dans les dix chefs-lieux de provinces ;

3°- Une copie d'acte de naissance certifiée conforme du candidat datant de plus de six mois

4°- Une copie certifiée conforme du diplôme exigé signée par une autorité habilitée à le faire ;

5°- Un extrait de casier judiciaire (Bulletin n" 3) datant de moins de trois

(03) mois

6°- Un certificat médical modèle réglementaire de (900.francs CFA) délivré par un médecin de l'administration.

7°- Une fiche de renseignement avec photo format ;i'x 4 ;

8°- Un certificat de toise régulièrement timbré, attestant que le candidat aune taille au mojns égale à 1,61 mètres ;

9°-- Une autorisation de concourir pour les fonctionnaires, délivrée par le Ministre da la Fonction Publique.

10°- Une copie d'acte de mariage pour les candidates régulièrement mariées ;

11° Les candidats ayant choisi l'une des spécialités en annexe sont tenus de Joindre, a l'appui de leur dossier, lu diplôme technique . équivalent au concours sollicité.

12°- Une grande enveloppe de' format (A4) à l'adresse du candidat, affranchi., d'un timbre postal au tarif réglementaire.

(2)Tout dossier Incomplet parvenu à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale sera automatiquement renvoyé è son expéditeur.

(3) La liste des candidats autorisés à. concourir sera diffusée par la Délégation Générale à la Sûreté Nationale, cette diffusion seule faisant foi.

III- CENTRE D'EXAMEN :

ARTICLE 3.- Les Centres d'examen sent ouverts dans tous les Chefs-lieux de province de la République du Cameroun.

Les candidats se prétendront 30 minutes avant l'heure de la première épreuve devant les salles d'examen, munis de leur Carte Nationale d'identité. Ils devront avoir .-sur eux aucun papier ou document, les feuilles de composition et de brouillon étant procurées par l'Administrstion.

IV - LES EPREUVES :

ARTICLE 4 Le concours comporte des épreuves écrites et des épreuves pratiques. Elles sont notées de 0 à 20 et affectées d'un coefficient variable selon les matières.

a) - LES EPREUVES ECRITES :

Les épreuves écrites donnt ;e programme détaillé figure en annexe, se dérouleront selon l'horaire ci-après :

b)- LES EPREUVES PRATIQUES :

Les modalités du déroulement des épreuves de conduite automobile et de musique seront communiquées ultérieurement.

ARTICLE 5.- Les résultats du concours feront l'objet d'un avis du Délégué

ARTICLE 6.- . Ne seront déclarés définitivement admis que les candidats qui auront satisfait à la visite médicale d'incorporation et ù l'enquête de moralité. Ils seront nommés Elèves lnspecteurs de Police en lere année au Centre d'Instruction et d'Application de la Police.

La moyenne d'admission est égale à 11/20 sans note éliminatoire et après application des coefficients.

ARTICLE 7.- Le présent arrêté sera enregistré et publié au Journal Officiel en français , et en anglais.-

Ouverture d'un concours direct pour le recrutement de 1200 Elèves-Gardiens de la Paix en lere Année au Centre d'Instruction et d' Application de la Police.-

ARTICLE 1ER.- Un concours direct pour le recrutement de 1.200 Elèves - Gardiens ci-la Paix en lere année du Centre d'Instruction et d'Application de la Police est ouvert k 25 Avril 2009.

Ce concours est réservé aux personnes âgées de 17 ans au moins et de 24 ans au plus au 1er Janvier 2008 et titulaires du Certificat d'Etudes Primaires et Elémentaires, du First School Leaving Certificate et d'une attestation en musique

pour les candidats musiciens, d'un permis de conduire pour les candidats chauffeurs ou d'un diplôme reconnu équivalent.

I- CONDITIONS GENERALES ET PARTICULIERES :

Les candidats doivent remplir les conditions générales et particulières exigées pout être recrutés dans les cadres de la Sûreté Nationale, notamment :

=> Posséder la nationalité camerounaise ;

=> Jouir de leurs droits civiques ;

=> Justifier d'une bonne conduite et d'une bonne moralité ;

=> Etre déclaré apte au service actif de jour et de nuit ;

=> Etre reconnu indemne de toute affection ouvrant droit à un congé de

longue durée ;

=> Avoir une taille au moins égale à 1,57 mètre pour les candidats de sexe

féminin et 1,62 mètre pour ceux de sexe masculin ;

=> N'avoir pas fait l'objet d'une condamnation à une peine d'emprisonneme!

ferme supérieure à 06 mois ou une peine assortie de l'une des déchéance

prévues aux alinéas 1 et 6 de l'article 30 du Code Pénal Camerounais, soit pour crime soit pour délit touchant à la probité ; => N'avoir pas été exclu d'une Ecole de Police ou d'un Centre de Formation de la Police.

II - CONSTITUTION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE :

ARTICLE 2.- (1) Les dossiers de candidature seront reçus complets à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale à Yaoundé, ou dans les Délégations Provinciales de la Sûreté Nationale jusqu'au 02 Janvier 2009 dernier délai.

Ils devront comprendre :

1°- Une demande d'inscription manuscrite, sur papier timbré à 1.000 francs CFA, datée, signée et adressée à Monsieur le Délégué Général à la Sûreté Nationale, spécifiant explicitement:

"Les noms, prénoms, adresse, sexe, date et lieu de naissance du candie)

"Le Département et la Province d'origine du candidat ;

"Le concours sollicité ;

"Le centre d'examen choisi ;

"La langue de composition ;

"Le numéro de la Carte Nationale d'Identité du candidat ;

"L'énumération des pièces jointes à la demande.

2°- Un reçu de versement des frais de concours d'un montant de 10. POU francs CFA effectué au compte numéro 10.0010686036593560001

33 ouvert à la BICEC, lesdits frais peuvent être versés dans les dix chefs-lieux de province ;

3°- Une copie d'acte de naissance certifiée conforme du candidat datant ou plus de six (06) mois ;

4°- Une copie certifiée conforme du diplôme exigé signée par une autorité habilitée à le faire.

5°- Un extrait de casier judiciaire (Bulletin n° 3) datant de moins de trois (03) mois ;

6°- Un certificat médical modèle réglementaire de (900 francs CFA) délivré par un médecin de l'administration ;

7°- Une fiche de renseignement avec photo format 4 x 4 ;

8°- Un certificat de toise régulièrement timbré, attestant une le candidat a une taille au moins égale à 1,64 mètres ; 9°- Une autorisation de concourir pour les fonctionnaires, délivrée par le Ministre de la Fonction Publique ; 10°- Une copie d'acte de mariage pour les candidates régulièrement mariées ,

11°- Les candidats ayant choisi l'une des spécialités en annexe sont tenus de joindre, à l'appui de leur dossier, le diplôme technique équivalent au concours sollicité.

12°- Une grande enveloppe de format (A4) à l'adresse du candidat, affranchi d'un timbre postal au tarif réglementaire.

(2)Tout dossier incomplet parvenu à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale sera automatiquement renvoyé à son expéditeur.

(3) La liste des candidats autorisés à concourir sera diffusée par là Délégation Générale à la Sûreté Nationale, cette diffusion seule faisant foi.

III - CENTRE D'EXAMEN :

ARTICLE 3.- Les Centres d'examen sont ouverts dans tous les Chefs - lieux province de la République du Cameroun.

Les candidats se présenteront 30 minutes avant l'heure de la premi1 épreuve devant les salles d'examen, munis de leur Carte Nationale d'Identité. Ils devront avoir sur eux aucun papier ou document, les feuilles de composition et brouilion étant procurées par l'Administration.

IV - LES EPREUVES :

ARTICLE 4.- Le concours comporte des épreuves écrites et des épreuves pratiques. Elles sont notées de 0 à 20 et affectées d'un coefficient variable selon les matières.

a)- LES EPREUVES ECRITES :

Les épreuves écrites dont le programme détaillé figure en annexe, se dérouleront selon l'horaire ci-après :

b) - LES EPREUVES PRATIQUES :

Les modalités du déroulement des épreuves de conduite automobile et de musique seront communiquées ultérieurement.

ARTICLE 5.- Les résultats du concours feront l'objet d'un avis du Délégué Général ;i :..'. Sûreté Nationale.

ARTICLE 6.- Ne seront déclarés définitivement admis que les candidats qui auront satisfait à la visite médicale d'incorporation et à l'enquête de moralité. Ils seront nonr Elèves - Gardiens de la Paix en 1e année au Centre d'Instruction et d'Application de la Police.

La moyenne d'admission est égale à 11/20 sans note éliminatoire et après application des coefficients.

ARTICLE '/.- Le présent arrêté sera enregistré et publié au Journal Officiel en français et en anglais.-



Ouverture d'un concours direct pour le recrutement de 40 Elèves-Commissaires de Police en 1ere Année à l'Ecole Nationale Supérieure de Police.-

ARTICLE 1ER.- Un concours direct pour le recrutement de 40 Elèves - Commissaires de Police en 1ere année de l'Ecole Nationale Supérieure de. Police est ouvert les 07 et 08 Février 2009.

Ce concours est réservé aux personnes âgées de 17 ans au moins et de 27 ans au plus au 1er Janvier 2008 et titulaires d'une Licence de l'Enseignement Supérieur, d'un Bachelor's Degree ou d'un diplôme reconnu équivalent.



I- CONDITIONS GENERALES ET PARTICULIERES ;

Les candidats doivent remplir les conditions générales et particulières exigées pour être recrutés dans les cadres de la Sûreté Nationale, notamment :

- Posséder la nationalité camerounaise ;

- Jouir de leurs droits civiques ;

- Justifier d'une bonne conduite et d'une bonne moralité ;

- Etre déclaré apte au service actif de jour et de nuit ;

- Etre reconnu indemne de toute affection ou maladie ouvrant droit à un congé de longue durée ;

- Avoir une taille au moins égale à 1,57 mètre pour les candidats de sexe féminin et 1,62 pour ceux de sexe masculin ;

- N'avoir pas fait l'objet d'une condamnation à une peine d'emprisonnement ferme supérieure à 06 mois ou une peine assortie de l'une des déchéances prévues aux alinéas 1 et 6 de l'article 30 du Code Pénal Camerounais, soit pour crime soit pour délit touchant à la probité ;

- N'avoir pas été exclu d'une Ecole de Police ou d'un Centre de Formation de la Police.

H- CONSTITUTION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE :

ARTICLE 2.- (1) Les dossiers de candidatures seront reçus complets à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale à Yaoundé, ou dans les Délégations Provinciales de la Sûreté Nationale jusqu'au 02 Janvier 2009 dernier délai.

Ils devront comprendre :

1.Une demande d'inscription manuscrite, sur papier timbré à 1.000 francs CFA,

datée, signée et adressée à Monsieur le Délégué Général à la Sûreté Nationale,

spécifiant explicitement :

"les noms, prénoms, adresse, sexe, date et lieu de naissance du candidat;

"le Département et la Province d'origine du candidat ;

"le concours sollicité ;

"le centre d'examen choisi ;

"la langue de composition ;

"le numéro de la Carte Nationale d'Identité du candidat ;

"l'énumération des pièces jointes à la demande.



2.Un reçu de versement des frais de concours d'un montant de 15. 000 francs

CFA effectué au compte numéro 10.0010686036593560001 33 ouvert à la

BICEC, lesdits frais peuvent être versés dans les dix chefs-lieux de province ;

3.Une copie d'acte de naissance certifiée conforme du candidat datant au plus

de six (06) mois ;

4.Une copie certifiée conforme du diplôme exigé signée par une autorité

habilitée à le faire ;

5.Un extrait de casier judiciaire (Bulletin n° 3) datant de moins de trois

(03) mois ;

6.Un certificat médical modèle réglementaire (900 francs) délivré par un

médecin de l'administration ;

7.Une fiche de renseignement avec photo format 4x4;

8. un certificat de toise régulièrement timbré, attestant que le candidat a une taille au moins égale à 1,64 mètre ;

9. Une autorisation de concourir pour les fonctionnaires, délivrée par le Ministre de la Fonction Publique ;

10. Une copie d'acte de mariage pour les candidates régulièrement mariées ;

11. Une grande enveloppe de format (A4) à l'adresse du candidat, affranchie

d'un timbre postal au tarif réglementaire.

(2)Tout dossier incomplet parvenu à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale sera automatiquement renvoyé à son expéditeur.

(3) La liste des candidats autorisés à concourir sera diffusée par la Délégation Générale à la Sûreté Nationale ; cette diffusion seule faisant foi.



III- CENTRE UNIQUE D'EXAMEN : YAOUNDE

ARTICLE 3.- Les candidats admissibles subiront dans le centre unique de YAOUNDE, les épreuves orales en vue de leur admission définitive.

Les candidats se présenteront 30 minutes avant l'heure de la première épreuve devant les salles d'examen, munis de leur Carte Nationale d'Identité. Ils ne devront avoir sur eux ni papier, ni document, les feuilles de composition et de brouillon étant procurées par l'Administration.

IV - LES EPREUVES :

ARTICLE 4.- Le concours comporte des épreuves écrites et des épreuves orales. Elles sont notées de 0 à 20 et affectées d'un coefficient variable selon les matières.

a) - LES EPREUVES ECRITES :

Les épreuves écrites dont le programme est en annexe, se dérouleront selon l'horaire ci-après :

Seront déclarés admissibles, les candidats qui, sans note éliminatoire après application des coefficients, auront obtenu sur l'ensemble des épreuves écrites, une moyenne de 11/20.



LES EPREUVES ORALES ET D'ADMISSION

Les questions à l'oral relèvent ù b fois du programme de concours et des problèmes d'actualité. Après une préparation sommaire sur la question tirée, le candidat admissible en fera un exposé de 10 minutes, suivi d'un entretien de 10 minutes avec le jury (coef.2).

ARTICLE 5.- Les résultats du concours feront l'objet d'un avis du Délégué Générai à la Sûreté Nationale.

ARTICLE 6.- Ne seront déclarés définitivement admis que les candidats qui auront satisfait à la visite médicale d'incorporation et l'enquête de moralité. Ils seront nommés Elèves-Commissaires de Police en 1ere année à l'Ecole Nationale Supérieure de Police.

ARTICLE 7.- Le présent arrêté sera enregistré et publié au Journal Officiel en français et en anglais.-



PROGRAMME DU CONCOURS DIRECT POUR LE RECRUTEMENT DE 40 ELEVES-COMMISSAIRES DE POLICE EN 1ère ANNEE

1ère EPREUVE : CULTURE GENERALE :

Composition sur l'évolution des questions politiques, économiques, sociales et culturelles dans le monde depuis le début du 20eme siècle.

L'accent sera mis sur les problèmes spécifiques de l'Afrique en général et du Cameroun en particulier.

2e EPREUVE :

A) - DROIT PENAL : (LIVRE 1 et 2)

OU

B)- PROCEDURE PENALE :

(Nouveau Code de Procédure Pénale)

-Des actions qui naissent des infractions ;

-Poursuite des infractions ;

-Le Ministère Public et ses attributions auprès des différentes

-juridictions répressives ;

-Instruction Préparatoire ;

-La Police Judiciaire et Officiers de Police Judiciaire ;

-Flagrant délit ;

-Attributions des Officiers de Police Judiciaire ;

-Enquête Préliminaire ;

-Délégation Judiciaire.

3e EPREUVE : DROIT PUBLIC :

a) DROIT ADMINISTRATIF :

-Organisation administrative de l'Etat ;

-Attribution des Chefs de circonscriptions administratives ;

-Organisation Communale au Cameroun de 1974 jusqu' à ce jour ;

-Les contrats administratifs ;

-La responsabilité administrative ;

-Le Contentieux Administratif ;

-Le Domaine Public ;

La Fonction Publique ;

-Les Grands Services Publics.

b) L'EVOLUTION DES INSTITUTIONS CAMEROUNAISES DE 1956 JUSQU'A NOS JOURS :

-La Constitution du 02 juin 1972, sa révision du 18 Janvier 1996 et

sa modification du 14 Avril 2008 ;

-La séparation des pouvoirs ;

-Le régime présidentiel et le régime parlementaire ;

-Les régimes électoraux ;

-Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

4- ORGANISATION JUDICIAIRE :

-Justice Civile ;

-Justice Militaire ;

5. - LES LIBERTES PUBLIQUES ;

-Principes généraux ;

-Libertés individuelles ;

-Libertés politiques ;

-Libertés économiques ;

6 - LA SURETE NATIONALE :

-Statut Spécial ;

-Organisation de la Sûreté Nationale. /-

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 26839 Réactions: 4 Transferts: 74 ]
Publicite

 4 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.