Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 21-Sep-2014 - 15h39
Recherche:    Web CIN      By
1172 visiteurs en ligne
Fonction publique: Clarifications sur le recrutement des 25.000 diplômés
Click to jump to 'Mutations'
YAOUNDE - 07 MARS 2011
© Georges Alain Boyomo | Mutations
 56 Réactions
Un surcroît de modalités pratiques de l’opération a été communiqué vendredi dernier par la commission en charge du dossier.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Les candidats au recrutement spécial de 25.000 jeunes diplômés dans la Fonction publique camerounaise déposeront des dossiers de recrutement constitués des photocopies des pièces exigées dans les chefs-lieux de régions, et auprès de certaines missions diplomatiques, en ce qui concerne les jeunes diplômés résidant à l’étranger. C’est le principal enseignement de la 2e session de la commission de coordination et de supervision de cette opération, présidée par le secrétaire général des services du Premier ministre, Jules Doret Ndongo. Il s’agit, selon, le Sgpm, de simplifier au maximum la procédure afin de permettre au plus grand nombre de diplômés de postuler. Cependant, précise le président de la commission de coordination et de supervision, ceux des candidats qui seront retenus au terme de l’opération devront fournir un dossier d’intégration à la Fonction publique avec les copies conformes certifiées des pièces exigées.

Jules Doret Ndongo a par ailleurs indiqué, à l’intention des postulants, que la fiche de candidature à ce recrutement spécial est d’ores et déjà disponible sur le site du ministère de la Fonction publique et de la reforme administrative [www.minfopra.gov.cm, Ndlr]. Il a également fait savoir que le recrutement se fera suivant les besoins exprimés par chaque départements ministériels, ceci en dans le droit fil du Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (Dsce), boussole du Cameroun sur la voie de l’émergence.

Ce recrutement spécial, a révélé Jules Doret Ndongo, se fera suivant le système des quotas en vigueur s’agissant des concours administratifs. En rappel, l’article 2 de l’arrêté n° 10467 signé du ministre de la Fonction publique le 04 octobre 1982 et réactualisé le 20 août 1992, relatif aux quotas des places réservées aux ressortissants des différentes régions admis aux concours administratifs, attribue 5% de places à l’Adamaoua, 18% à l’Extrême Nord, 7% au Nord, 15% au Centre, 4% à l’Est, 4% au Sud, 13% à l’Ouest, 12% au Littoral, 12% Nord-Ouest et 8% au Sud-Ouest. Ces dispositions pourraient être actualisées compte tenu des résultats du dernier recensement général des la populations. Lesquels indiquent que la région du Centre est la plus peuplée du Cameroun.

Au cours de la première session de la commission de coordination et de supervision du recrutement spécial de 25.000 jeunes, tenue le 23 février 2011, toujours à l’immeuble abritant les services du Pm, un certain nombre d’orientations relatives au recrutement spécial avaient déjà été communiquées au public. A savoir que, les personnels à recruter auront le statut d’agent public relevant du Code du travail, le recrutement va concerner les Camerounais titulaires de tout type de diplôme délivré par les ordres d’enseignement primaire, secondaire, universitaire et professionnel. De plus, le recrutement s’effectuera principalement sur «étude de dossier», ce mode étant susceptible d’être combiné en tant que de besoin à des «tests de sélection». Autres mesures adoptées, le recrutement sera ouvert aux diplômés âgés de 40 ans au plus au 30 avril 2011, «pour offrir une opportunité de recrutement aux diplômés ayant atteint l’âge limite pour se présenter aux concours administratifs» et es candidats sont exemptés du paiement des frais d’inscription.

C’est le 10 février dernier que le chef de l’Etat, Paul Biya, dans son traditionnel message à la jeunesse, a instruit le Premier ministre de procéder à un recrutement spécial de 25.000 jeunes diplômés dans la Fonction publique. En plus de «nombreux emplois» que vont générés les projets structurants, Paul Biya y voit un levier de lutte contre le chômage, véritable «cancer social», même si «c’est surtout sur la relance de notre croissance que je compte pour stimuler l’emploi », expliquait alors le président de la République.


Le recrutement spécial en 10 points

1- Etre un diplômé de nationalité camerounaise, résidant au Cameroun ou à l’étranger pour faire acte de candidature ;

2- Etre âgé de 40 ans au plus au 30 avril 2011 ;

3- Etre titulaire de tout type de diplôme délivré par les ordres d’enseignement primaire, secondaire, universitaire et professionnel ;

4- Retirer la fiche d’inscription aux concours administratifs auprès des services du Minfopra ou, à défaut, l’imprimer à partir du site www.minfopra.gov.cm;

6- Déposer un dossier constitué des photocopies des pièces exigées, dans les services régionaux de la Fonction publique au Cameroun ou auprès des services de certaines ambassades du pays, à l’étranger ;

7- Les candidats sont exemptés des frais d’inscription ;

8- Le recrutement se fait sur étude du dossier et, éventuellement, sur test de sélection ;

9- Chaque ministère exprimera ses besoins en personnel et le comité technique procèdera aux arbitrages ;

10- les candidats seront déclarés admis en fonction des notes attribuées à leurs dossiers et des quotas officiels par régions. Les 25.000 candidats recrutés devront ensuite constituer un dossier d’intégration à la Fonction publique avec des copies conformes et certifiées des pièces exigées.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 18542 Réactions: 56 Transferts: 28 ]
Publicite

 56 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.