Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 27-Aug-2014 - 11h02
Recherche:    Web CIN      By
1700 visiteurs en ligne
Titus Edzoa - Au tribunal: «Je n’ai pas volé de voiture»
Click to jump to 'Le Jour'
YAOUNDÉ - 16 Février 2012
© Eitel Elessa Mbassi | Le Jour
 6 Réactions
L’ex Sg/Pr s’indigne de l’accusation de détournement de six véhicules appartenant à l’Etat du Cameroun. «Deux mois plus tard, on a retrouvé la Nissan dans un garage à Mvog-Ada. Et je me retrouve dans un Tribunal pour parler de ce genre de choses»,
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
L’on tire vers la fin des débats dans l’affaire Etat du Cameroun contre Titus Edzoa. Hier, le Tribunal a abordé le dernier volet des accusations portées à l’encontre de l’ancien secrétaire général de la présidence de la République. Celui-ci est relatif à la rétention de six véhicules de l’Etat du Cameroun, dont cinq étaient des dons de la Corée-du Sud pour l’organisation du 32è sommet de l’Organisation de l’Unité africaine (Oua). Un événement qui s’est tenu au Cameroun du 1er au 7 juillet 1996, et dont Titus Edzoa assurait la présidence du comité d’organisation mis en place pour la circonstance.

En effet, il est reproché à Titus Edzoa d’avoir retenu frauduleusement une ambulance, deux voitures de marque Ssangyong, deux camions de ramassage d’ordures et une voiture de marque Nissan Bluebird. Et Titus Edzoa de citer le philosophe Arthur Schopenhauer «Si la vie est une tragédie dans son sens, elle est une comédie dans le détail». L’ex Sg/Pr estime alors que cette accusation ne mérite pas (contrairement aux précédentes accusations) «une spéculation intellectuelle particulière». Car, dit-il, «cette accusation, c’est du bonbon caramélisé. C’est du superfétatoire». L’ancien candidat à la présidentielle de 1997 révèle alors qu’il n’a jamais eu de voitures de service lorsqu’il a occupé les fonctions de ministre chargé de mission à la présidence de la République, puis, celle de ministre de l’Enseignement supérieur, ensuite celle de secrétaire général de la Présidence de la République et plus tard celle de ministre de la Santé publique.


Nissan Bluebird

La seule voiture de l’Etat dont il a bénéficié, c’est la «fameuse» Nissan Bluebird immatriculée Ce 093 F. «Cette voiture m’a été donnée par le directeur du Cabinet civil lorsque j’étais conseiller spécial à la présidence de la République.» L’ex Sg/Pr affirme que c’est cette Nissan qui lui servait de véhicule pendant huit ans. Accusé d’avoir détourné 40 véhicules de marque Laguna, une commission rogatoire a été mise en place. «Alors que j’étais déjà déféré au Sed, cette commission rogatoire a envoyé deux énormes grues à mon domicile pour récupérer les 40 Laguna. Mais la pêche a été peu fructueuse. Ils n’ont trouvé que la fameuse Nissan, un vieux tacot sur cale». Titus Edzoa ironise. «Deux mois plus tard, on a retrouvé la Nissan dans un garage à Mvog-Ada. Et je me retrouve dans un Tribunal pour parler de ce genre de choses», s’indigne-t-il. Quid des autres véhicules?

Titus Edzoa explique que l’ambulance, don de l’ambassade de Corée pour «l’organisation ad hoc du sommet de l’Oua», n’était pas un matériel de la présidence de la République. Ainsi, le 18 juin 1996, deux semaines avant le sommet, cette ambulance a été octroyée à l’hôpital général de Yaoundé, pour honorer à sa fonction d’ambulance et assurer la sécurité médicale pendant le sommet. Lors de la cross examination menée par le parquet, l’accusé précise à ce sujet qu’il a choisi l’hôpital général car, «c’est l’hôpital de référence de Yaoundé». Non sans rappeler qu’en tant que chef de service de chirurgie médical dans cet hôpital, il connaissait ses besoins. Quant aux deux camions de ramassage d’ordures, toujours des dons de la Corée pour le sommet de l’Oua, Titus Edzoa affirme que les deux camions ont été remis à la mairie de Yaoundé III, le 27 août 1996, deux semaines après le sommet de l’Oua. «Madame la présidente, vous pensez vraiment que ce sont des véhicules de ramassage d’ordures que je vais voler alors que, par ailleurs, on m’accuse d’avoir volé des milliards?»

Le procureur de la République, lui, affirme que c’est un seul camion qui a été remis à la mairie de Yaoundé III, à en croire la déposition du maire d’alors. Et les deux «Sssanyong»? Ces voitures ont été mises à la disposition du président du comité d’organisation du sommet de l’Oua, Titus Edzoa. «Elles sont restées en ma possession après le sommet en attente de la clôture du procès-verbal du sommet tel que prévu par le décret organisant le Cno». Le procureur bondit et affirme qu’un de ces véhicules a été accordé à M. Bayiya, pour les déplacements en vue de la préparation de la campagne présidentielle. «Je ne veux pas m’étendre sur cet aspect», lui a rétorqué l’ex Sg/Pr.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 3567 Réactions: 6 Transferts: 1 ]
Publicite

 6 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.