Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 24-Nov-2014 - 08h11
Recherche:    Web CIN      By
1684 visiteurs en ligne
Lom-et-Djerem: Tensions en perspective au sein du Rdpc
Click to jump to 'Repères'
YAOUNDE - 14 Mars 2012
© Bernard Bangda | Repères
 Réagir
Depuis la fin de l'hégémonie de ce département le 09 décembre 2011, le parti au pouvoir cherche ses repères. Les potentiels candidats aux postes électifs engagent un combat sans merci malgré les atermoiements du calendrier électoral.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Le premier clash a lieu à Bélabo le 18 février 2012 lorsque deux factions du Rdpc s'affrontent, certes à distance, mais dans la même ville. D'un côté, les maires, réunis sous la bannière de leur collègue, M. Essouka Gomone, tiennent l'assemblée générale de l'antenne départementale de l'association des Communes et villes unies du Cameroun (Cvuc). Jusqu'à ce qu'ils arrivent accompagnés chacun des militants de sa circonscription électorale, M. Essouka Gomone sait qu'il n'aurait à faire qu'avec Mme Micheline Nyambon de Diang, MM. Abo Kella de Bétaré-Oya, Salomon Sidé de Manjou et Jean-Pierre Wapie de Bertoua 1er.

Ces maires, dont la plupart doivent leur poste à M. Charles Salé, veulent se démarquer de leur mentor et ces assises qui se sont achevées par une marche et une motion de soutien au président national du Rdpc, constituent donc, selon M. Eric Fotso, président du comité de base n° 5 de Bélabo-ville, «un front du refus contre les manœuvres de M. Charles Salé».

Ce qui n'a pas du tout perturbé le concerné qui, le même jour, offre sa résidence de Bélabo à la section Rdpc Lom-et-Djerem Ouest I, présidée par M. Boniface Zeh, pour une causerie dinatoire. Aux côtés de celui qui n'est pas encore président du conseil d'administration de l'hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, on peut voir M. Philippe Bertoua, dont les différends avec M. Charles Salé ont connu un pic à l'époque où le deuxième fils de M. Joseph Charles Doumba était maire de l'ex-commune urbaine de Bertoua. Des indiscrétions font état de ce que, jusqu'ici, le cadre de la Sni ne se retrouve pas encore dans cet agrégat de politiciens dont les balbutiements risquent de discréditer son image auprès des hautes instances du parti. D'où la prudence observée par M. Bertoua en tout temps.

Colère

Les séquelles de Bélabo n'avaient pas encore disparu que le Rdpc, revenu à Bertoua, étale encore ses divisions. Cette fois-ci, c'est la présidente de la section Ofrdpc Lorn-et-Djerem Sud qui s'insurge contre «une partie des militants qui rament à contre courant de nos idéaux». Mme Clémentine Emama, dans un communiqué signé le 28 février 2012, dénonce «le comportement peu orthodoxe de certains militants véreux et assoiffés du pouvoir qui, depuis le 15 février 2012, pénètrent dans les 33 sous-sections de notre section». Pour elle, «ces batailles prématurées ont pour seul but la présentation des listes de cette faction aux futures échéances municipales et législatives». Cette mobilisation, selon Mme Emama, « est le fait de malfrats ne possédant aucun mandat de la hiérarchie du parti. Ils ne sont autres que les fauteurs de troubles».

Par ailleurs, Mme Clémentine Emama demande à tous les militants du Rdpc du Lom et Djerem sud «de doubler de vigilance et barrer la route à tous ceux qui veulent brûler le Rdpc en faisant prévaloir le règne de l'argent». Et s'insurge contre le fait que «certaines personnes parmi ces agitateurs sont des militants des partis politiques de l'opposition qu'ils n'ont jamais officiellement quittés».

A propos de l'argent qui fausse les données lors des consultations électorales, on se souvient que, déjà en 2007, la dénonciation de la présumée corruption des conseillers municipaux par l'ancien Minimidt. En effet, des partisans de M. Korondo Mbélé, adversaire de M. Jean Pierre Wapié, alors considéré à l'époque comme un filleul de M. Charles Salé. A l'heure qu'il est, de nouvelles alliances se sont formées, faisant des deux adversaires de juillet 2007 des alliés contre... M. Charles Salé qui propose de nouvelles personnes.

Une option accentuée par la création de nouvelles sections. Les populations de l'arrondissement de Bélabo n'ont pas encore oublié les conditions scabreuses dans lesquelles M. Basile Atangana Kouna a conduit les consultations ayant abouti le 29 juin 2011 à l'élection de Mme Aboko Ndjol à la tête de la section Orfrdpc du Lom et Djerem Ouest 1 tandis que MM. Eric Baba et Boniface Zeh s'emparaient respectivement des sections Ojrdpc et Rdpc.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 2322 Réactions: 0 Transferts: 0 ]
Publicite

 Réagir
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.