Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 21-Apr-2014 - 02h40
Recherche:    Web CIN      By
1026 visiteurs en ligne
Douala - Hôpital Laquintinie: Des corps abandonnés à la morgue depuis 12 ans
Click to jump to 'Cameroon Tribune'
YAOUNDE - 01 JUIN 2012
© Josy MAUGER | Cameroon Tribune
 1 Réactions
Près de 125 corps sont actuellement en souffrance à la morgue de l'hôpital Laquintinie à Douala. Abandonnés depuis des mois et, pour certains, une dizaine d'années, selon le directeur de cet hôpital.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Une bonne partie de ces dépouilles seront inhumées d'une manière collective d'ici peu au cimetière du Bois des singes. D'après le Dr. Dissongo Jean II, des corps abandonnés provenant d'autres morgues de la ville seront aussi rassemblés pour cette opération. Le directeur de Laquintine indique également que la dernière grande inhumation du genre a eu lieu il y a six mois.

Selon le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), par ailleurs président du comité de gestion de Laquintinie, la prochaine opération de cette inhumation collective est en préparation.

D'après Fritz Ntonè Ntonè, 25 à 30 corps en moyenne par mois sont enlevés sur la voie publique. Il souligne également que depuis 2001, beaucoup d'efforts ont été fournis afin de rendre cette opération, difficile au départ, assez pratique. Depuis lors, « le ramassage et l'inhumation des corps abandonnés est maintenant bien organisé dans la ville », souligne-t-il. Un arrêté préfectoral a même été pris pour ce procédé mettant sur pied un comité chargé de l'enlèvement et de l'inhumation des corps abandonnés. L'opération nécessitant d'importants moyens, un compte bancaire a été ouvert pour son financement. Il est alimenté par les collectivités de la ville de Douala à qui incombe la responsabilité morale et administrative. « La ligne budgétaire prévue est de 19 millions de F. La Cud la finance à hauteur de 14 millions de F, les cinq communes d'arrondissement, à l'exception de Manoka, déboursent chacune un million par exercice budgétaire », explique le président du comité.

Pour ce qui est de l'enlèvement des corps sur la voie publique, il peut être effectué par les sapeurs pompiers, les marins pompiers ou autres forces de l'ordre. Les dépouilles sont ensuite conduites à la morgue de l'hôpital Laquintine, considérée comme morgue centrale de la ville. Tous les corps ramassés bénéficient d'un examen sommaire qui est une confirmation légale d'une enquête prescrite par le procureur de la République. Après un certain temps, l'inhumation collective est programmée.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 4275 Réactions: 1 Transferts: 2 ]
Publicite

 1 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.