Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 30-Sep-2014 - 15h50
Recherche:    Web CIN      By
1130 visiteurs en ligne
Cameroun - Trafic: 70 perroquets gris interceptés à Nsimalen
Click to jump to 'Mutations'
Yaoundé, 26 Août 2013
© PATRICIA NGO NGOUEM | Mutations
 Réagir
Ces espèces protégées ont été découvertes dans une voiture portant une immatriculation militaire.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Quelque 70 perroquets gris à queue rouge, une espèce protégée par la loi faunique de 1994, ont été saisis le vendredi 16 août dernier au quartier Nsimalen à Yaoundé. C'était au cours d'une opération menée par les responsables du Ministère des Forêts et de la Faune (Minfof) de l'aéroport international de Nsimalen, en collaboration avec les forces de maintien de l'ordre. De sources bien informées, ces responsables ont réussi à intercepter un Véhicule transportant trois caisses pleines de perroquets gris à queue rouge. Ledit véhicule, qui servait de couverture aux trafiquants pour transporter ces oiseaux, portait une plaque d'immatriculation militaire, affirment nos sources. L'on apprend que ledit véhicule avait été réformé et revendu par le Ministère de la Défense. Son propriétaire actuel n'aurait donc pas enlevé la plaque militaire.

Cette opération, menée avec l'assistance technique de la Laga, une Ong d'application de la loi faunique au Cameroun, a également permis l'arrestation de cinq personnes. Les suspects se trouvent actuellement derrière les barreaux, indique-t-on à la Laga. Tandis que les perroquets ont été amenés au zoo de Mvog-Betsi. «Dans plusieurs pays dans lesquels nous travaillons, nous avons vu le commerce illégal dans le cas spécifique de ce perroquet, atteindre de haut niveau de criminalité. L'action du gouvernement pour inverser la courbe est louable», informe Ofir Drori, Directeur de la Laga. En effet, l'opération menée le 16 août dernier rentre dans le cadre du programme d'application de la loi faunique du Minfof dont le but est de sévir contre le trafic d'ivoire notamment, à la suite du massacre de centaines d'éléphants dans le parc national de Bouba Ndjida, dans le Nord du pays.

D'après les experts, environ 21% de la population globale du perroquet gris à queue rouge est capturée chaque année, faisant de lui l'une des espèces d'oiseaux la plus lourdement commercialisée. Une activité qui met en danger la survie de l'espèce. La Convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore menacées d'extinction (Cites), l'organe international qui assure la régulation du commerce des espèces sauvages, a listé cette espèce dans l'Annexe II, signifiant que tout commerce des oiseaux doit respecter des conditions spécifiques.

Dans le cas du Cameroun, les exportations de cette espèce doivent être accompagnées d'un permis délivré par une autorité nationale, en l'occurrence le Minfof. «Le perroquet gris à queue rouge est tenu pour être l'un des oiseaux les plus intelligents du monde, en partie pour sa capacité d'imitation de la parole humaine. Sa sociabilité et son intelligence, sont quelques raisons pour lesquelles l'oiseau fait face à un trafic soutenu», explique notre source. Les personnes interpellées risquent une peine de prison pouvant aller jusqu'à 3 ans et /ou une amende pouvant atteindre 10 millions de FCFA si elles sont déclarées coupables.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 2145 Réactions: 0 Transferts: 0 ]
Publicite

 Réagir
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.