Cameroun – 13ème édition de la Journée de la CEMAC / Paul Biya (Président en exercice) : « la relance économique post-COVID est notre principale préoccupation»

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Mar-2022 - 10h45   3936                      
3
Paul Biya archives
Les six Etats, membres de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale, à savoir le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad, célèbrent ce mercredi 16 mars 2022, la 13eme édition de la Journée de la CEMAC sous le thème «Renforcer les échanges commerciaux entre les pays de la CEMAC, pour une relance économique post-COVID, forte, durable, inclusive et créatrice d'emplois à l'orée d'une vision d'industrialisation de la sous-région»

 

Comme le veut la tradition, le Chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, en sa qualité de Président en exercice de l’organisation sous régionale, a tenu un discours de circonstance.

La persistance de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus et l’effectivité de l’intégration  dans la sous-région sont les sujets évoqués par Paul Biya dans son message.

Ci-dessous, le Discours du Président en exercice de la CEMAC

« Cette Journée est un moment important de réflexion autour des grandes problématiques de développement et d'intégration de notre espace communautaire.

Le contexte de l'édition de cette année reste toujours marqué par des crises sanitaires, sécuritaires, économiques et financières. Leurs répercussions sur l'économie mondiale n'épargnent pas notre sous-région.

Alors que notre communauté retrouvait progressivement la vitalité de son économie, cette tendance a été freinée par la survenance de la pandémie du coronavirus (COVID-19). Cependant, notre sous-région a su faire preuve de résilience.

Les résultats obtenus dans la mise en œuvre de nos plans de riposte, soutenus par nos Partenaires au Développement, en sont le témoignage. Nos efforts doivent se poursuivre. Le retour à de meilleures conditions pour une croissance économique forte, durable et inclusive en dépend. Nos populations doivent rester mobilisées face à la pandémie. La vaccination nous permettra d'atteindre le plus rapidement l'immunité collective recherchée.

Alors, notre combat pour l'éradication de l'extrême pauvreté pourra vigoureusement reprendre et conduire notre espace sous-régional vers l'atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l'horizon 2030.

Mais, nous devons constater la timidité de la reprise économique en zone CEMAC et les menaces qui pèsent sur le pouvoir d'achat. Nos équilibres macro-économiques intérieurs et extérieurs demeurent encore fragiles malgré une orientation favorable. Cette situation découle de la faible vitesse imprimée au processus de redressement économique et social dans la sous-région. Il nous faudra accélérer la mise en œuvre des réformes structurelles contenues dans notre Programme Régional de Réformes Economiques et Financières. C'est la voie que nous recommandent les experts pour la consolidation de la vitalité économique de notre sous-région afin de gagner le pari de l'Emergence.

  • Peuples de la CEMAC,

Les chocs exogènes auxquels nos pays continuent de faire face n'ont point altéré la pertinence de l'objectif d'une croissance économique forte, durable, inclusive et créatrice d'emplois en zone CEMAC.

C'est ce qui justifie le choix du thème de la présente édition, intitulé « Renforcer les échanges commerciaux entre les pays de la CEMAC, pour une relance économique post-COVID, forte, durable, inclusive et créatrice d'emplois à l'orée d'une vision d'industrialisation de la sous-région ».

En effet, la relance économique post-COVID est notre principale préoccupation. Cette relance souhaitée doit reposer sur le renforcement des échanges économiques entre nos Etats. Notre prospérité et notre résilience économique ne peuvent être assurées par le volume actuel du commerce au sein de notre sous-région. Celui-ci ne dépasse guère 3% de l'ensemble des échanges avec le reste du monde.

De même, notre croissance a été jusqu'ici largement tirée par nos exportations de matières premières non transformées. Une faiblesse structurelle à la base de nos vulnérabilités récurrentes. C'est pourquoi nous devons renforcer les échanges commerciaux sous-régionaux. Car seule une dynamique de relance économique post-COVID endogène est susceptible d'engendrer une croissance robuste, verte et riche en emplois.

L'approfondissement de notre intégration reste un levier essentiel. Notre objectif est la libre circulation transfrontalière des personnes et des biens. Nos textes communautaires l'ont clairement consacré. Des efforts additionnels sont tout de même nécessaires pour en assurer une mise en application réussie à la satisfaction de nos peuples.

Notre capacité à promouvoir l'industrialisation de notre communauté est également tributaire de notre degré d'intégration. Nos projets intégrateurs doivent aboutir à des infrastructures facilitant la circulation des personnes et des biens, tout en améliorant les conditions de compétitivité de nos économies. La CEMAC doit devenir un marché attractif pour    les investisseurs.

Une CEMAC consolidée dans une Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF), est le meilleur gage de réussite de la transformation structurelle de nos économies vers l'industrialisation.

Cette dynamique d'industrialisation et d'intégration des chaînes de valeur est un vecteur de création d'emplois décents pour notre jeunesse.

  • Messieurs les Chefs d'Etat de la CEMAC,
  • Peuples de la CEMAC,

Les crises que connait le monde actuellement ont besoin de solidarité pour être résolues. Notre communauté la CEMAC, a dès sa création fait le choix de la solidarité.

Plus d'un demi-siècle après, l'ambition pour une intégration harmonieuse, une solidarité agissante et une complémentarité des peuples doit continuer de mobiliser toutes les filles et tous les fils de la CEMAC.

Tachons de garder vive la flamme qui illumine le chemin de l'intégration sous-régionale. Elle a besoin du concours de tous les citoyens de notre Communauté. Nous devons renforcer notre attachement aux vertus de l'intégration.

Avec le soutien précieux de nos Partenaires Techniques et Financiers, nos efforts communs autour des plans de riposte à la COVID-19 et à la relance en zone CEMAC, nous conduiront vers la prospérité partagée, le développement durable et inclusif.

Plus que par le passé, notre engagement et notre détermination en faveur du renforcement de l'intégration de la CEMAC, apporteront le rayonnement économique et social à notre espace communautaire pour le bien et le bien-être de nos populations.

Je souhaite plein succès aux activités marquant la commémoration de la 13ème édition de la Journée de la CEMAC.

Vive l'intégration Sous-Régionale !

Vive la CEMAC ! »

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique