Cameroun - Accès à l'énergie électrique: Plus de 500 millions FCFA pour la promotion des énergies renouvelables dans les Régions du Nord et de l'Extrême-Nord

Par Alain G. KANGA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Apr-2021 - 13h23   2063                      
0
Energies renouvelables BSI Economics
Il s'agit d'un financement du gouvernement indien à travers l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture.

Améliorer l'accès des communautés rurales aux energies renouvelables dans les régions du Nord et de l'Extrême-Nord, c'est l'objectif du ministère de l'Eau et de l'Energie qui vient de lancer à Yaoundé le projet de promotion de l'utilisation des énergies renouvelables. 

Dans les deux régions citées plus haut, moins de 22% des ménages seulement ont accès à l'électricité, soit environ 78% qui utilisent des lampes à pétrole, ou le bois de chauffage. Le ministère de l'Eau et de l'Energie semble avoir trouvé l'option idoine pour pallier ce manque. Avec l'appui de l'UNESCO (l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture, ndlr), 6000 habitants de ces deux regions vont bénéficier d'ici peu d'une formation à l'utilisation des énergies renouvelables.

 «6000 personnes dont 1000 ménages seront bénéficiaires de ce projet dans les localités de Bibemi, Zina et Poli. Elles seront formées à l'utilisation des systèmes d'énergie solaire, aux techniques de fabrication des briquettes écologiques, aux techniques de fabrication de la biomasse, tout ceci pour permettre la disponibilité d'une énergie propre, abordable et plus efficace», fait savoir Valérie Nkue, directeur des énergies renouvelables au ministère de l'Eau et de l'Energie. 

Le programme qui s'étend sur deux ans est financé par le gouvernement indien à travers l'UNESCO à hauteur d' 1million de dollars, soit un peu plus de 500 millions de Fcfa.

 «L'UNESCO met en œuvre ce projet par le Fonds de l'Inde pour le développement. Vraiment nous nous réjouissons de faire partie de ce projet, qu'on espère prendra une plus grande ampleur dans les prochaines années ici au Cameroun ainsi que dans les autres pays de l'Afrique centrale», indique Salah Khaled, Directeur régional de l'UNESCO pour l'Afrique centrale. 

Le projet présente un triple avantage. Il va améliorer le flux énergétique en réduisant la déforestation et les changements climatiques. Il va couvrir tres bientôt l'ensemble des dix regions du pays. Une aubaine surtout en ces temps, où l'électricité fait des caprices.

Auteur:
Alain G. KANGA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique