Cameroun - Assemblée Nationale: Le fils de Cavaye Yeguié Djibril cumule désormais plusieurs fonctions

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jun-2021 - 06h59   17311                      
25
Cavaye Y. Djibril J. A.
Déjà chef de sécurité de son père, le lieutenant Ibrahim Yeguié a été promu attaché au cabinet de son géniteur.

Sur la toile, beaucoup dénoncent ce qui apparaît comme un cas flagrant de népotisme. Le président de l’Assemblée Nationale permet à un de ses fils de cumuler deux importantes fonctions au sein de la Chambre basse du Parlement.

Cavaye Yeguié Djibril a en effet signé le 4 juin 2021, un arrêté nommant son rejeton, le lieutenant Ibrahim Yeguié Djibril, au poste d’attaché au cabinet du président. Une fonction que l’officier va cumuler avec celle de chef de la sécurité de son père.

«Le Lieutenant Ibrahim Yeguié Djibril, matricule 2015/28151, précédemment en service au Groupe d’escadron n°3, Escadron mobile n°30, Peloton Mobile N°303, est pour compter de la date de signature du présent arrêté présidentiel, nommé Attaché de cabinet cumulativement avec les fonctions de Chef de sécurité du président de l’Assemblée nationale, en remplacement du Capitaine Fede Laraba remis à son administration d’origine», lit-on dans l’arrêté de la troisième personnalité du pays.

Nomination de Cavaye Yeguie (c) Capture d'écran

De nombreux internautes dénoncent la décision du député du Mayo Sava (Extrême-Nord). Les critiques sont d’autant plus acerbes que l’on présente le très honorable Cavaye Yeguié comme un champion du népotisme.

En janvier 2018, le lanceur d’alerte Boris Bertolt avait publié une liste de 26 membres de sa famille qui travaillent à l’Assemblée Nationale. On y retrouve les fils, filles, gendres et belles-filles du vieux parlementaire. Il est en outre pointé comme favorisant l’accession de ses proches dans les grandes écoles, notamment l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature).

Cet état de choses ne semble pas gêner le principal concerné, qui n’a jamais réagi officiellement à toutes ces allégations.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique