Cameroun – Audience : Samuel Eto’o reçu par le ministre de la Communication René Sadi

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Feb-2022 - 17h19   20068                      
30
Samuel Eto'o et René Sadi Fecafoot/Facebook
Le président de la Fédération Camerounaise de Football a rendu visite ce jeudi 24 février 2022 au porte-parole du gouvernement. Mais rien n’a filtré de leurs échanges.

Le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), Samuel Eto’o Fils, a été reçu ce jeudi 24 février 2022 par le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi. Le compte Facebook de la fédération a officialisé la nouvelle illustrée d’images sur lesquelles on aperçoit les deux personnalités en discussion dans une ambiance empreinte de convivialité.

De leurs échanges, rien n’a filtré jusqu’ici. Mais il y a fort à parier qu’ils ont parlé football, notamment de l’organisation de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football, et surtout de l’actualité autour de la sélection nationale fanion, qui a fait les choux gras de la presse ces derniers jours, avec notamment la question du maintien ou non du Portugais Antonio Conceiçao sur le banc de touche des Lions indomptables.

Samuel Eto’o s’était donné jusqu’au 23 février 2022 pour se prononcer sur l’avenir du sélectionneur, maintenu en fonction par le ministre des Sports Narcisse Mouelle Kombi sans son consentement, en violation de la réglementation en vigueur. La tension est depuis lors perceptible entre le patron des sports et le patron du football.

Au plus fort de cette affaire, Eto’o a essuyé des critiques de la part de ses contempteurs y compris dans les médias. Au cours d’une émission dimanche dernier sur la chaine Vision4, le secrétaire général du ministère de la Communication, Félix Zogo, s’était fendu de déclarations dénigrantes à l’encontre de l’ancien capitaine des Lions indomptables, arguant que « tout ce à quoi Samuel Eto’o a touché depuis la fin de sa carrière s’est soldé par un échec ». Lui prédisant ainsi l’apocalypse à la FECAFOOT.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique