Cameroun - CAN 2021: La CAF veut mettre le Cameroun à l’écart de la gestion des tests Covid-19

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Apr-2021 - 10h36   2474                      
5
Logo CAN 2021 CIN/Archives
C’est la substance d’un communiqué publié il y a quelques jours par l’institution panafricaine.

Le Cameroun va-t-il payer le prix des scandales qui ont émaillé la gestion des tests Covid-19 lors du dernier CHAN, organisé au Cameroun de janvier à février 2021 ? Il semblerait que si. Du moins si l’on s’en tient à la dernière sortie du Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF). Réunis en visioconférence, il y a quelques jours, les membres dudit comité ont approuvé, en présence du nouveau président de la CAF, Patrice Motsepe, de nouvelles recommandations en ce qui concerne la gestion des tests Covid-19 lors de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qui aura lieu au Cameroun l’année prochaine. En effet, l’institution panafricaine a entamé des négociations avec l’Organisation Mondiale de la Santé dans le but de confier cette responsabilité à des organes indépendants, retirant ainsi au Cameroun une prérogative qui lui est dévolue en sa qualité de pays hôte de la compétition.

«Au sujet des polémiques sur les tests COVID-19 actuellement exigés lors des compétitions, que les réflexions ont été entamées pour mettre en place en - collaboration avec l’OMS - des organes indépendants en charge d’effectuer les tests en vue des matches, ceci notamment dans la perspective de la CAN Total Cameroun 2021», lit-on dans le communiqué de la CAF.

Pour l’heure, rien n’est encore officiel. La CAF n’a pas encore définitivement vidé la question. Toutefois, l’aboutissement de la procédure semble inévitable, renforcée qu’elle est par les nombreuses polémiques qui ont émaillé la gestion des tests Covid-19 pendant le Championnat d’Afrique des Nations. Lors de cette compétition, les officiels de certains pays dont la RD Congo avaient accusé l’organisateur du tournoi de manipulation de test.

«Ce n’est pas humain ce qu’ils nous ont fait. On m’a mis sous médicaments alors que je n’étais pas malade. Je n’ai pas souffert de Covid et j’ai été déclaré atteint de Covid, ce qui n’est pas normal. Je ne suis pas le seul. Toute notre délégation est passée par là. J’ai eu des joueurs qui ne pouvaient pas jouer alors qu’en fin de compte ils n’avaient pas de Covid. C’est à la limite du criminel», s’est plaint Florent Ibenge, l’entraîneur de la RD Congo.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique