Cameroun - Carnet noir: L’honorable Marinette Yetna est décédée !

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-May-2021 - 09h53   11337                      
2
Honorable Marinette Yetna Archives
L’élue de la circonscription de la Sanaga-Maritime, un département de la région du Littoral, est morte dans la nuit de dimanche 23 à ce lundi 24 mai 2021 à Douala des suites de courte maladie.

Un décès qui surprend presque tout le monde, même au sein du cercle très proche de la députée du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). «Pas plus tard que hier dimanche matin, elle participait aux débats sur les réseaux sociaux. Vous comprenez pourquoi nous, ses proches, tombons des nues à l’annonce de cette triste nouvelle», a réagi une amie de la femme politique, présidente de la section RDPC Sanaga Maritime Centre 1.

«C'est avec une grande consternation que j'apprends à l'instant le décès d'une collègue, en la personne de l'honorable Marinette YETNA, député de la Sanaga Maritime. J'adresse mes sincères condoléances à sa famille biologique, à son groupe parlementaire, ainsi qu'à toutes les personnes qui lui étaient proches. Que la terre de nos ancêtres te soit légère chère collègue», a réagi à tour l’honorable François BIBA, député du parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN).

Ci-dessous, le dernier coup de gueule de la soixantenaire. Elle fustigeait le non-respect d’un certain équilibre dans le choix des ressortissants de la Sanaga-Maritime pour des postes importants à la fonction publique

 

SANAGA-MARITIME

 DE LA REDDITION AU RÈGLEMENT DES COMPTES.

 Chers internautes,

Ayant accusé le coup après la disparition tragique de mon grand-frere élite de la sanaga maritime Josue Youmba de regretter mémoire, Mes éternelles préoccupations du devenir de la sanaga maritime deviennent de plus en plus lancinantes même comme à côté de ce qui va suivre j entendrais plus les youyous de repli identitaire oui pour vous mais non pour l élue du peuple que je suis et qui observe tout ce qui se passe au pays.

La sanaga-maritime qui a un passé historique riche son traitement devient de plus en plus troublant dans les sphères du pouvoir.

Mes inquiétudes vont s'aggraver au jour le jour car de nouvelles violations ont été réitérées, dont une fois encore l'ambiguïté se prête à toutes les manœuvres peu orthodoxes .

Les remplacement des DG , SG , et même des ministres de la Sanaga-maritime sont en contradiction avec les habitudes traditionnelles du Chef de l'état sur les autres départements

Cette discordance notoire fera naître bientôt un malaise insupportable et qui gênera maintes fois les rapports entre les élus et les électeurs et même les sympathisants .

Le rôle d'un bon collaborateur d'un décideur est assimilable à celui d'un chef d'État major . Ce rôle est de préparer les décisions de son chef . Il peut les lui suggérer. Il ne lui appartient pas de les prendre à sa place . Les décisions prises , il doit également les mettre en musique .

C'est exactement les rapports entre les élus que nous sommes et les électeurs dont nous assurons la représentation auprès des hautes instances.

Dans les usages républicaines , il est convenu , même s'il n'est mentionné nulle part ( tout , du moins , se passe souvent comme s'il l'était) Que lorsqu'un natif d'une division administrative perd son poste , il est recommandé et d'usage habituel de le remplacer par un autre ressortissant de la même division administrative . Cette tradition est bien encrée dans les usages et surtout les mœurs administrativo- politique du pays.

À la vérité cette pratique ne se passe pas toujours au respect de la vieille jurisprudence de l'équité.

Pour fournir aux curieux des preuves d'appréciation irrécupérables de la victimisation de la Sanaga-maritime en matière de remplacement dans les responsabilités tenez :

Les secrétaires généraux de la Sanaga-maritime arrivés à la fin de leurs séjours dans les fonctions administratives ont été remplacés par d'autres fils du pays ;

Les poste de DG de Tradex et le cas de l autorité portuaire tout dernièrement illustrent bien cette méprise sous forme de violation géopolitique. Pour ne citer que les deux cas ;

Le ministère des enseignements secondaires qui fut le porte etandard nous fut enlevé.

Le Département de la Sanaga-maritime, équipé de 11 arrondissements avec une forte densité populaire de plus de 156 000 électeurs n'a qu'un seul ministre !

Pourtant dans d’autres départements certains de leurs arrondissements bénéficient de la part du lion avec une demi dizaine de portefeuilles de prestige pour ne prendre que ce cas.

Comment un seul ministre peut couvrir 11 arrondissements et être efficace ?

Même en procédant au regroupement de trois arrondissement pour un ministre semble être insuffisant pour combattre l'opposition sur le terrain.

Après combien de temps un DG de la Sanaga-maritime maritime doit-il prouver son efficacité pour prétendre à une ascension fulgurante comme les autres ?

Le gouvernement couvre d'un silence pudique les attrocités dont est victime la Sanaga-maritime .

Par ses violations à répétition mécanique de haine , le Cameroun enterre toute sa grandeur qu'exhaltait avec une touchante modestie les autres États de l'Afrique centrale.

La répartition géopolitique est violée dans son esprit et les les germes de la faiblesse et de l'instabilité installées.

La Sanaga-maritime

de part sa situation géographique est le gardien intransigeant de l'indépendance de notre pays , l'artisan de la résurrection de l'âme du 237 .

Réserve naturelle du Cameroun la Sanaga-maritime aurait aimé bénéficier de la même flatteuse attention que les Départements frères du Sud de l ouest par exemple sans, pour autant, il va s'en dire , en subir les conséquences et les inconvénients de la revendication légitime car lorsque l'orgueil des ennemis de la Sanaga-maritime est en jeu , et que leurs intérêts l'exigent ils tentent tout pour le tout.

L'acharnement dont est victime la Sanaga-maritime reste un mystère qui ne sera pas éclairci aussi longtemps que les ennemis et complices seront aux instances des décisions .

La rive droite de la Djwell vient de perdre un mentor cette zone hautement politisee est vidée de sa substance et si rien n est fait ce sera une descente en enfer orchestrée.

Le Rôle d un ministre n est pas d écraser tout sur son passage pour ne faire régner que sa seule suprématie..

Très urgement il nous faut un rassembleur, un communicateur, un homme humble, ayant la parfaite maîtrise du département, De sa géopolitique, Et de sa geostrategie, mais enfin ayant le sens du compromis . Les sanaga-marins souffrent dans leurs chairspour la perte de leurs frères aux postes stratégiques, mais aussi de la perte du dialogue qui s est installée et a fait place à un commandement à la hitchler.

Il faut être aveugle pour ne pas voir la collusion des hauts dignitaires du RDPC dans cette épuration .

Aujourd'hui encore mieux qu'hier avec la nomination du remplacement du DG de l autorité portuaire car le provisoire devient souvent très vite du définitif, à la va vite , les faux-semblants , les faux-fuyants , apparaissent avec une telle évidence que d'autres décideurs se sentent embarrassés.

Je suis persuadé que la méfiance systématique porte les fruits plus amers que l'excès de confiance , l'intelligence ne vaut rien sans le caractère .

Si l'on en croit les prophètes en la matière , bientôt la justice sera juste.

Mieux vaut tard que jamais.

Pour le peuple Honorable Marinette YETNA

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique