Cameroun – Catastrophe: Après les inondations du week-end dernier dans le Sud-Ouest, le ministère des travaux publics évalue les dégâts et annonce des mesures

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jul-2022 - 17h30   2013                      
0
L'axe Douala-Tiko inondé Facebook
Le directeur général des travaux infrastructurels Benoït Parfait Mbole Mbole a conduit une délégation ce jour dans les localités sinistrées.

Samedi et dimanche derniers, les localités de Tiko, Mutengene, Limbe ont subi la furie des eaux suite à des pluies diluviennes. Des inondations inhabituelles ont littéralement noyé les rues et les habitations faisant au moins un mort. L’axe Douala-Tiko a particulièrement souffert de ce déchainement des éléments de la nature. C’est là que s’est le plus attardée la délégation envoyée par le ministre des travaux publics ce lundi 11 juillet 2022.

Dans un reportage diffusé au journal de 13 heures du Poste National de la CRTV,  le directeur général des travaux infrastructurels Benoït Parfait Mbole Mbole, à la tête du groupe parti de Yaoundé  a dit être venu « identifier tous les orages qui ont causé des problèmes, proposer des solutions qui permettront  de régler  immédiatement le problème et adapter ces ouvrages pour qu’ils puissent répondre aux problèmes que nous avons observé ces deux derniers jours ».

La CRTV rapporte que la délégation a évalué les voies endommagées, les rigoles et les ponts de Missélélé à Mutengene. Les experts en mission attribuent la situation vécue le wwek-en écoulé au changement climatique, à l’incivisme des populations accusées d’avoir obstrué  les différents ouvrages d’assainissement. Selon elle, la pluie qui ne trouvait plus de chemin, a forcément débordé les ouvrages d’assainissement qui existaient.  

Benoït Parfait Mbole Mbole annonce d’ores et déjà des mesures fortes.  « Les fossés vont être curés et les ouvrages transversaux vont l’être également. Là où nous avons le lit des cours d’eaux qui ont été réduits par les activités humaines notamment les cultures qui sont faites n’importe comment. Elles vont être détruites pour libérer les différents lits de cours d’eau », fait-il savoir.

La radio publique indique que le maire de Tiko a joué les guides, apportant à chaque arrêt des informations sur la topographie et la géographie de sa circonscription dans le but d’aider à avoir de bons résultats sur le long terme.   

  

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique