Cameroun – Crise anglophone : Acculée par le député français Sébastien Nadot sur le conflit au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, la France se défend en vantant le processus de régionalisation du Cameroun

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Mar-2021 - 21h56   10771                      
22
Ambassade de France au Cameroun Archives
L’élu de la Haute-Garonne a une fois de plus interpellé la France sur le rôle  qu’elle joue dans le cadre du conflit anglophone, lors des questions orales à l’Assemblée nationale française ce mardi 2 mars 2021. Le représentant du Quai d’Orsay, Jean-Baptiste Lemoyne, a trouvé une belle échappatoire en célébrant la mise sur pied effective des instruments de la décentralisation.

La crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a de nouveau été évoquée à l’Assemblée Nationale française ce mardi 2 mars 2021. C’était à l’occasion des questions orales aux membres du gouvernement français. Le député de la Haute-Garonne, Sébastien Nadot, qui suit particulièrement cette crise, a une fois encore dénoncé le rôle que joue son pays dans ce conflit armé, lequel s’illustre davantage par une attitude de pompier pyromane.

« Que va faire la diplomatie française face au drame du Cameroun anglophone ? (...) Monsieur le ministre des Affaires Etrangères, contre les enseignements de l’histoire, contre nos valeurs, contre nos partenaires et surtout contre les Camerounais, allez-vous continuer à soutenir le régime dictatorial en place au Cameroun ? Et les massacres de plus en plus réguliers qui s’y déroulent ? », a questionné Nadot à l’adresse du patron de la diplomatie française, Jean-Yves Ledrian.

En ses lieu et place, c’est le Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie, Jean-Baptiste Lemoyne, qui a répondu en brandissant la mise en place des instruments de la décentralisation comme solution inéluctable à la crise.

« Vous prenez le cas du Cameroun. Eh bien, je connais parfaitement. Jean Yves Le Drian aussi, le Président de la République aussi, chacun d’entre nous porte très régulièrement ce message auprès du président Biya. D’ailleurs la régionalisation est en cours, des pouvoirs accrus notamment pour les régions concernées sont en cours. La France ne renoncera jamais à cet héritage », a rétorqué le diplomate français, qui a par ailleurs indiqué que la France s’illustrait aux côtés des ONG pour aider dans la lutte contre les violations des Droits de l’Homme.

la crise anglophone au parlement français (c) Twitter/Assemblée Nationale française
Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique