Cameroun – Crise anglophone: Les populations de Mbalangi (Sud-Ouest) abattent 3 combattants sécessionnistes

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Apr-2022 - 16h46   12168                      
34
Le préfet de la Meme félicite les populations de Mbalangi capture d'écran
Selon la CRTV, ils s’étaient rendus coupables d’exactions contre certains habitants. Le préfet de la Meme est allé sur place féliciter les jeunes du coin pour leur résistance aux assaillants.

Les populations de Mbalangi, dans l’arrondissement de Mbongeh (région du Sud-Ouest) ont reçu mardi 5 Avril 2022 la visite du préfet du département de la Meme Chamberlain Ntou Ndong. Le chef de terre est venu les féliciter pour les batailles qu’ils ont menées contre les combattants sécessionnistes  dimanche et lundi derniers. La CRTV-Radio rapporte dans un reportage diffusé au journal de 13 heures de ce 6 Avril 2022  que le préfet de la Meme a  félicité les jeunes de Mbalangi pour leur bravoure.

 « Chamberlain Ntou Ndong a réitéré la volonté du chef de l’Etat et de son gouvernement  d’éradiquer le mal », relate notre confrère.  « La population a décidé de chasser pour toujours les Ambas de leur village. Aujourd’hui, elles restent debout. Plus jamais ça dans ce village. C’est le chef de l’Etat qui m’a envoyé pour les assurer que la sécurité sera de plus en plus permanente », a déclaré le préfet dans l’élément sonore diffusé à l’antenne.

La radio à capitaux publics raconte que dimanche dans la matinée alors que se joue un match de football dans le village, un groupe de combattants sécessionnistes surgit et ordonne l’arrêt de la partie.  Ce que les habitants refusent de faire. S’ensuit une bagarre. Plus tard, dans la soirée, les séparatistes incendient  la maison d’un des footballeurs et enlèvent des riverains.  Les populations en colère ripostent et laissent trois de leurs agresseurs présentés comme des « terroristes » sur le carreau.

Les populations de Mbalangi ont saisi l’occasion de la visite du préfet Ntou Ndong pour solliciter la création d’une base militaire, l’approvisionnement en eau potable et la réhabilitation d’un pont dans leur village.  Elles veulent également voir les cours redémarrer dans leur localité.   

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique