Cameroun – Crise dans le football: Seidou Mbombo Njoya (président de la FECAFOOT) menace le sénateur Albert Mbida et son ‘‘Comité Provisoire de Gestion’’

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-May-2021 - 18h52   6235                      
0
Seidou Mbombo Njoya Archives
Le patron de l’instance qui gère le football au Cameroun n’exclut notamment pas de saisir la justice.

Seidou Mbombo Njoya sort le muscle ! Le département communication de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) a publié ce 11 mai 2021, un communiqué à travers lequel l’instance envoie des menaces, en des termes à peine voilés, au sénateur RDPC Albert Mbida, qui dirige un ‘‘Comité Provisoire de Gestion (CPG)’’, récemment créé pour contester la légitimité de l’équipe en place à la fédération.

Malgré l’interdiction des autorités, notamment le ministre de l’Administration Territoriale, ledit CPG, a tenu ses travaux par visio-conférence le 4 mai dernier; lesquels ont débouché sur la «suspension» de toute activité liée au football, pour une période de 5 ans, de tous les membres de l’actuel Comité Exécutif de la FECAFOOT, y compris du Secrétaire Général Benjamin Didier Banlock.

«La Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) porte à la connaissance du public qu’un supposé ‘‘Comité exécutif provisoire de la FECAFOOT’’ tente depuis quelques mois à travers quelques actions d’éclat de perturber le bon fonctionnement des activités de la Fédération», indique le communiqué de la fédération.

Aussi, la FECAFOOT condamne-t-elle «ces agissements qui sont de nature à porter atteinte à la bonne marche des compétitions nationales, régionales et départementales qui sont en cours».

L’instance note que «les décisions prises à l’instigation de cette organisation fantoche sont par voie de conséquence nulles et de nul effet» et «se réserve le droit de prendre toutes les dispositions que le droit camerounais permet à l’encontre des personnes qui usurpent les droits de la FECAFOOT».

En rappel, en janvier 2021, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a annulé le processus électoral ayant conduit à l’arrivée, en décembre 2018, de M. Mbombo Njoya à la tête de la FECAFOOT. S’appuyant sur une disposition de cette sentence, la FIFA avait décidé de maintenir en place l’exécutif déchu. Une décision contestée par certains acteurs, qui ont donc mis en place un ‘‘Comité Provisoire de Gestion’’.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique