Cameroun - Débat: Pourquoi la double nationalité fait peur au régime ?

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jul-2017 - 13h03   11300                      
0
Première journée du pré-forum en prélude au Forum de la Diaspora Fodias 2017
Le sujet n’a certes pas été inscrit au menu des discussions du Forum de la diaspora camerounaise récemment tenue à Yaoundé, mais il a retenu l'attention de la presse.

Du 28 juin au 30 juin 2017 l’Etat du Cameroun a convié les camerounais de l’étranger au Forum de la diaspora baptisé «Fodias 2017». Durant ces assises qui ont eu lieu à Yaoundé dans la Région du Centre, le Quotidien Emergence note que le sujet sur la double nationalité a été «expressément» évité par les organisateurs du Fodias 2017. Toutefois approchés par la presse locale désireuse d’avoir leur point de vue sur le sujet évité, des camerounais de la diaspora à l’instar du Dr Ernest Simo chercheur à la Nasa ont laissé entendre que la double nationalité profite au pays d’origine. «Pourquoi la double nationalité fait peur au régime ? Pourquoi le sujet irrite tant le Gouvernement ?», deux interrogations objet du débat des experts rencontrés par le quotidien.

D’après Adamou Youmou Koupit expert en gestion financière et en suivi par ailleurs membre du bureau politique de l’Union démocratique du Cameroun (Udc), ce sujet met à nu l’hypocrisie du Gouvernement. «La question de la double nationalité au Cameroun est l’une des vitrines qui mettent à nu le caractère hautement hypocrite du système Biya depuis 35 ans de règne. D’abord que le Président s’engage dès le 6 novembre 1982, dans le chantier du Renouveau national en vue d’assoir durablement le bien-être des camerounais. Cependant tout ce qu’il a pu entreprendre pour rénover, esquive les domaines essentiels et se focalise sur ce qui relève de la périphérie parce que tout ce qui préoccupe le Président c’est la sécurité de son fauteuil. Comment convaincre les gens que vous voulez faire du renouveau lorsque vous maintenez un code de 1968 quand nous étions République fédérale du Cameroun ? Il y a incongruité lorsque l’article 7 dit qu’un enfant dont l’un des deux parents camerounais, accède de droit à la nationalité camerounaise tandis que l’article 31 de la loi interdit la double nationalité en stipulant que tout camerounais majeur qui acquiert ou conserve volontairement une nationalité étrangère perd la nationalité camerounaise», pense-t-il.

Pour l’économiste Ndemmanu Antoine De Padoue «la question de la double nationalité irrite parce qu’elle est relative au nationalisme et au patriotisme. Lorsqu’on sait que le Cameroun est la conséquence est le résultat du sang versé par nos aïeux, il est clair que donner un quitus à la double nationalité n’est pas chose facile. Le Dr Simo de la Nasa sait qu’aux Etats unis d’Amérique cette question ne se pose pas parce qu’ils n’ont pas aussi eu leur indépendance gratuitement mais suite à lourds sacrifices. Difficile de dire mais ce qui fait que selon nous, l’élaboration d’un nouveau code de nationalité ne se pose pas par acuité, est que les camerounais de l’étranger doivent pouvoir davantage démontrer leur patriotisme en soutenant leur propre famille restée au pays».

Cyrille Ngoua coach consultant en management déclare «la question sur la double nationalité irrite le Gouvernement camerounais parce que cette question épineuse ne semble pas seulement concerner les citoyens camerounais qui sont aujourd’hui éparpillés à travers le monde entier, mais aussi de nombreux membres de ce Gouvernement et bien d’autres personnalités qui jouissent-elles mêmes et de façon officieuse de cette double nationalité. Par cette attitude on comprend bien que le Gouvernement camerounais essaye de protéger les acquis de ses membres qu’il maîtrise mieux tout en se méfiant de cette diaspora critique et frondeuse qui lui tend brusquement les bras».  

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique