Cameroun - Décès de l’honorable Emilia Monjowa Lifaka: L’Assemblée Nationale salue la mémoire d’une grande dame

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-May-2021 - 09h53   2625                      
0
Emilia Monjowa Lifaka Archives
La chambre basse du Parlement a rendu un vibrant hommage à sa vice-présidente au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le 19 mai 2021.

L’honorable Emilia Monjowa Lifaka, décédée le 20 avril 2021, sera inhumée ce 22 mai 2021 à Bonjongo par Buéa, dans la région du Sud-Ouest. Avant cette ultime étape, l’Assemblée Nationale lui a rendu un vibrant hommage ce 19 mai 2021 au siège de l’hémicycle au palais des Congrès de Yaoundé.

La cérémonie empreinte d’émotion était présidée par Hilarion Etong, 1er vice-président de l’Assemblée Nationale, en présence des membres du gouvernement, du corps diplomatique, des sénateurs, des chefs traditionnels et religieux.

Théophile Baoro, député RDPC du Mbéré dans l'Adamaoua, «de sa voix brisée par l'émotion, a rappelé à l'assistance la complicité quasi fusionnelle qui liait les deux députés. Il a dans la foulée fait jouer le chant avec lequel la défunte avait promis de l'accompagner à sa dernière demeure s'il quittait ce monde avant elle. On aura appris que les deux élus du peuple s’appelaient affectueusement par le titre de "Boss"», rapporte le journal Le Messager édition de ce vendredi 21 mai 2021.

Pour l'honorable Muyali Boya, épouse Meboka, vice-présidente du Bureau du groupe parlementaire RDPC, députée du Ndian dans le Sud-Ouest, «l’Assemblée nationale a perdu un de ses grands avocats. Elle s'est distinguée par ses services remarqués. Une femme dynamique et entrepreneure. Une députée respectueuse des institutions de la République ! ».

Dans son témoignage, l'honorable Zondol Herssesse, député RDPC du Diamaré ouest, président de la Commission des lois constitutionnelles dont la défunte était membre, «a mis en exergue une Emilia Monjowa Lifaka, humble et travailleuse, qui de par ses responsabilités au sommet de la Chambre et au sein des parlementaires du Commonwealth, a su garder dans toute la discrétion la place de membre qui était la sienne au sein de cette Commission», peut-on lire.

La reconnaissance de la dimension de Emilia Monjowa Lifaka a été également célébrée à l'international. L'Association des parlementaires du Commonwealth (CPA), où elle a été présidente des femmes, le témoignage est aussi poignant. «Que ce soit le président de la CPA Afrique, de la présidente des femmes de CPA en Afrique ou du président mondial dont son témoignage a été donné en visioconférence, l'unanimité se dégage que le Cameroun a perdu une grande dame», précise le journal.

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique