Cameroun - Démenti: Le coordonnateur général du complexe sportif de Japoma assure que le « joyau architectural » n’est pas abandonné

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 01-Aug-2022 - 17h28   2270                      
2
L'entrée du stade de Japoma envahi par la broussaille Facebook
Guy Joseph Eyoum réagit à l’alerte lancée sur les réseaux sociaux la semaine passée par le conseiller municipal PCRN de Douala 3ème Vincent de Paul Yede.

La semaine écoulée, les internautes découvraient avec effarement des images du complexe sportif  de Japoma envahi par les herbes folles. Elles étaient publiées sur le compte  Facebook du conseiller municipal PCRN de Douala 3ème Vincent de Paul Yede.  L'infrastructure présentée depuis sa construction  comme un « joyau architecturall » était méconnaissable.  Le coordonnateur général du complexe , Guy Joseph Eyoum n’a pas aimé cette exposition. Le gestionnaire a publié le 31 Juillet 2022, photos à l’appui, un communiqué dans lequel il tente de contredire les lanceurs d’alerte.

Il entend « fustiger fermement la campagne de désinformation et de dénigrement antipatriotique menée par  les adeptes de l’intoxication véhiculée dans les réseaux sociaux depuis le 30 Juillet 2022 (…) et faisant état de l’envahissement  du complexe sportif par les herbes, car filmer les herbes à l’extérieur et en saison de pluie pour en faire mauvais usage est malveillant ». Guy Joseph Eyoum ajoute des images qui « illustrent l’environnement du complexe sportif de Japoma au 31 Juillet 2022 ».

Vincent de Paul Yede dans un coin du stade jadis envahi par la broussaille (c) Facebook

Le responsable déclare que les espaces verts, les friches intérieures et extérieures  du complexe sportif de Japoma « font l’objet d’un suivi régulier adossé sur un planning de travail périodique et rationnel ».  Et d’ajouter : «  la maintenance des équipements  du complexe sportif de Japoma fait l’objet d’une attention particulière. De ce fait, la fonctionnalité et l’intégrité des installations, équipements et systèmes ne souffrent pas de défaillances ».

 Le journaliste Jacques Banyoglog, responsable de la page Facebook K-poral Media qui avait lui aussi relayé les informations de Vincent de Paul Yede a réagi au communiqué du coordonnateur général du complexe sportif de Japoma. « (...) Cependant, le démenti de ce responsable ne bat pas en brèche les informations du conseiller municipal (…) Le communiqué précise également que le stade est bien entretenu et les alentours constamment défrichés. Cette sortie du coordonnateur du stade de Japoma a le mérite de faire taire la polémique et de montrer, images et vidéos à l'appui que le stade de Japoma a des espaces extérieurs bien aménagés. Il faut néanmoins préciser que des efforts restent à faire pour rendre aussi propres d'autres espaces qui ne le sont pas encore. Vincent de Paul YEDE quant à lui a le mérite d'avoir suscité l'attention de l'opinion publique sur l'entretien des infrastructures publiques. A travers sa publication, il a attiré l'attention des responsables du stade sur l'aspect lié à l'entretien des infrastructures dont Ils ont la charge.  En tirant la sonnette d'alarme, l'élu du peuple joue pleinement son rôle de veille et de proposition. L'opinion publique aura désormais un regard assez poussé sur la gestion et l'entretien du joyau architectural qu'est le complexe sportif de Japoma qui, au-delà de tout, fait la fierté du Cameroun », se réjouit notre confrère.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique