Cameroun – Elections: Les scrutins internes du MRC – Ouest démarrent ce jour sur fond de colère

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Jul-2022 - 15h03   6506                      
4
Des candidats aux élections du MRC à l'Ouest Facebook
Les candidats recalés ont saisi la justice pour faire annuler le processus en cours depuis ce matin. Leur requête n’a pas prospéré.

Après un moment d’incertitude, les élections internes au sein du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) fédération de la région de l’Ouest  se tiennent. Les scrutins internes concernent les communes, départements  où le parti d’opposition est représenté. La confirmation  de leur tenue n’est tombée que très tard vendredi soir. Dans un « communiqué urgent », posté sur Facebook à 23 heures, le secrétaire régional sortant Me André Marie Tassa Negou annonçait le maintien des scrutins en ces mots : « le président du Tribunal de première instance de Bafoussam saisi comme juge de référé d’heure à heures par le « collectif des déchus » pour entendre suspendre les élections internes du MRC à l’Ouest a rendu ce vendredi 22 Juillet à 21 heures une ordonnance déclarant irrecevable le collectif et condamnant Kueka Emmanuel, le requérant, aux dépens. Les élections internes programmées pour les 23, 24 et 31 Juillet doivent se dérouler paisiblement ».

Un peu plus tôt le 22 Juillet 2022 dans l’après-midi, Kueka Emmanuel représentant le collectif des candidats « abusivement déchus »  avait été autorisé par le Tribunal de première instance de Bafoussam à assigner le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun sous couvert le secrétaire régional par intérim Me Tassa André Marie en référé d’heure à heure aux fins de suspensions des effets de la décision N°011-0722/SG-MR du 17 Juillet 2022 « pour violation flagrante des statuts et règlements intérieurs du Parti ».

Les recalés aux élections qui ont démarré ce samedi ont vu leurs candidatures invalidées au niveau des instances nationales du MRC. L’on indiquait que leurs détenteurs avaient présenté des cartes dont les numéros n'ont pas été retrouvés au service de production desdits documents. «Cartes inconnues dans les données de production du Parti », expliquait la décision  d'invalidation.

Des enquêtes sont prévues. Elles devraient aider à tirer tout au clair dans cette affaire de cartes suspectes. « Elles vont permettre de voir s'il y a des faussaires et naturellement des sanctions tomberont », nous apprend une source interne. « Il peut avoir ou non des fausses cartes que seule une investigation va permettre de découvrir », a appris cameroon-info.net d’une source impliquée dans l‘organisation des élections à l’Ouest.

La fédération régionale de l’Ouest a souvent été au devant de l’actualité. En 2020 des querelles impliquant ses membres y étaient signalées. En 2021, Rebelote. Les sanctions prises par la hiérarchie du parti contre des militants issus de la région  n’étaient pas vues d’un bon œil par la base.

                                                                                                   

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique