Cameroun – Electricité: Le barrage de Lom Pangar va produire des premiers mégawatts dès décembre 2022

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Aug-2022 - 14h49   2626                      
0
Barrage hydroélectrique de Lom Pangar Archives
Le directeur général de Electricity Development Corporation, société en charge de la construction de ce barrage, l’a révélé ce lundi 8 août 2022, lors d’un entretien accordé à la Cameroon Radio Television.

Le Cameroun souffre habituellement d’un déficit d’énergie électrique, matérialisée par des coupures intempestives d’énergie électrique aux ménages, et surtout aux industries qui en subissent gravement les impacts. Le pays dispose de nombreux barrages en construction en vue de juguler ce déficit. L’un de ces barrages, celui de Lom Pangar dans la région de l’Est, dont la société Electricity Development Corporation (EDC) a la charge, va produire ses premiers mégawatts dès décembre 2022.

Le directeur général de EDC, Théodore Nsangou, l’a indiqué ce lundi 8 août 2022, alors qu’il était « l’Invité Actu » sur le poste national de la Cameroon Radio Television (CRTV). « La première turbine est sur le chantier depuis à peu près 10 jours. La deuxième turbine sera à Douala, le 15 septembre, et pour être sur le chantier avant fin septembre. Nous allons nous retrouver à la fin d’année avec les premiers mégawatts de la première turbine déjà opérationnels, et les premiers mégawatts de la deuxième turbine avant mars (2023) », a-t-il révélé.

La disponibilité des premiers mégawatts était préalablement annoncée au premier semestre 2022, puis reportée en raison de la pandémie de la Covid-19. « Nous avons déjà un calendrier que nous tenons. On ne peut plus mentir parce qu’il y avait le Covid-19 qui nous dérangeait, ce qui a fait qu’on a perdu à peu près six mois. On est dans la mouvance de tout régler entre fin décembre et fin mars, pour que les gens de l’Est aient l’énergie électrique. Tout le monde attend cette énergie », rassure Théodore Nsangou.

Il assure également que le segment de la production dont est responsable EDC en partie, ne sera plus désormais qu’un triste souvenir en raison de l’entrée en service imminente des différents barrages gérés par cette entreprise. « Il y a Lom Pangar qui règle Songloulou et Edéa ; il y a Memvelé qui est en train d’arriver à Yaoundé ; il y a Nachtigal qui sera opérationnel en 2024. Le volet production sera sécurisé à l’horizon 2024 ».  Au demeurant, il ne garantit pas que les délestages seront dissipés car, d’autres pans du secteur incombent à d’autres opérateurs, notamment le transport avec la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel) et la distribution avec Energy of Cameroon (Eneo).

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique