Cameroun – Football: La FECAFOOT évoque l’insolvabilité du Coq Sportif comme motif de la rupture de leur contrat

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Aug-2022 - 14h56   3374                      
0
Logos de Coq Sportif et des Lions Indomptables FECAFOOT
L’avocat de la Fédération Camerounaise de Football, Me Florian Mbayen Hebga, a publié un communiqué ce mardi 9 août 2022, dans lequel il réagit aux multiples sorties de l’équipementier, qui a récemment annoncé avoir assigné la fédération en justice.

Il n’y a plus de doute. La Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) ne reviendra plus sur sa décision d’avoir rompu son partenariat avec l’équipementier français « Le Coq Sportif », habilleur des sélections nationales de football. Dans un communiqué de l’avocat de la fédération rendu public ce mardi 9 août 2022, Me Florian Mbayen Hebga, l’a plus ou moins signifié en réitérant la position de l’instance du football camerounais sur cette affaire.

 

La lettre (c) Fecafoot

« La FFECAFOOT s’étonne de ce que l’ex équipementier ait choisi de faire un procès devant l’opinion publique, se livrant au passage à un dénigrement de la FECAFOOT et à une diffusion d’informations confidentielles au mépris des engagements contractuels pris par les deux parties. La FECAFOOT en profite donc pour rappeler que le contrat résolu, qui était la loi des parties, prévoyait des obligations et des délais de paiements stricts et que c’est le non-respect de ces obligations qui a contraint la FECAFOOT à mettre en demeure son ex-équipementier », a-t-il déclaré. En clair, la raison officielle de la rupture du contrat entre la FECAFOOT et la marque française réside dans le non-paiement des émoluments dus à la fédération camerounaise selon les clauses du contrat.

Et me Florian Mbayen Hebga de renchérir : « La FECAFOOT insiste sur le fait qu’elle a patienté près de 60 jours, soit bien au-delà de son obligation contractuelle pour signifier la rupture, laissant ainsi largement le temps à l’ex-équipementier de régulariser sa situation ».

Le Coq Sportif s’est pourtant défendu dans l’une de ses sorties, de n’avoir jamais manqué à une seule de ses obligations, or la fédération affirme le contraire. L’équipementier a en outre entrepris des pourparlers avec la FECAFOOT à travers son secrétaire général Blaise Djounang, en lieu et place du président, précise encore la fédération, qui a résolument tourné la page du Coq Sportif, et est en passe d’officialiser le nom du nouvel équipementier des Lions indomptables.

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique