Cameroun – Football/Serge Branco (ancien Lion indomptable) : « Je suis très fâché contre le président de la FECAFOOT, le Docteur Samuel Eto’o »

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Nov-2022 - 12h14   11843                      
18
Serge Branco Archives
Le médaillé d’or olympique en veut au patron de la Fédération Camerounaise de Football dont il revendique à cor et à cri la proximité, de ne l’avoir pas compté parmi ses invités pour soutenir les Lions indomptables au Qatar. Au demeurant, il relativise en estimant qu’il est juste une victime du changement impulsé par son « ami » à la tête de la fédération.

L’ancien Lion indomptable Serge Branco, réputé proche de Samuel Eto’o Fils, qu’il a soutenu durant son élection à la tête de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), ne fait pas partie de la délégation camerounaise qui séjourne en ce moment au Qatar pour soutenir les Lions indomptables. Le médaillé d’or olympique peine à digérer cette pilule, et l’a fait savoir ce samedi 26 novembre 2022 sur les ondes de la radio Royal FM basée à Yaoundé.

« Je suis très fâché contre le président de la FECAFOOT, parce qu’il m’a dit : Branco, ce qui se faisait avant à la FECAFOOT, où on faisait voyager des amis, des frères, des copines…, ce n’est plus possible. Tu es ami, mais ici c’est le travail. Je fais voyager avec ceux qui ont un pouvoir sur le football camerounais actuellement. Tu es un ami, je ne peux pas faire ce que j’ai reproché à d’autres avant, ou ce que d’autres ont fait avant et qui ne marchait pas. Aujourd’hui, ça me vaut le fait d’être là et de ne pas suivre la Coupe du monde. Je serais allé de mes propres moyens. Mais quand on a un ami qui est président de la FECAFOOT et qu’on ne peut pas bénéficier de ces avantages, ça remet en cause votre moralité professionnelle. Grâce à cela, je comprends qu’il faut être sérieux, il faut mériter », a déclaré de Leeds United.

Au demeurant, il a lui-même mis de l’eau dans son vin, et relativise son absence au Qatar par l’argument du changement impulsé par Samuel Eto’o depuis son arrivée à la FECAFOOT en décembre 2021. Serge Branco s’estime donc n’être qu’une victime de la révolution à la FECAFOOT, et soutient cette décision de son président malgré lui. « Au Cameroun, il faut arrêter de toujours faire dans le clientélisme, dans l’amateurisme ou le copinage. Il y a un organigramme à la FECAFOOT. Quand on va à la Coupe du monde, c’est pour rendre un service. Si moi j’y vais en tant que l’ami du président, c’est pour aller me balader, pour aller faire du tourisme. Moi j’ai fait le tour du monde, je n’ai pas besoin d’aller faire du tourisme au Qatar. Si j’y vais, c’est pour regarder les matchs et prendre des enseignements sur la progression du football, sur le niveau technique de la compétition », nuance le natif de Batcham dans le département des Bamboutos, région de l’Ouest.

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique