Cameroun – Hydrocarbures : Le carburant se fait rare dans les stations-services à Ebolowa (Sud)

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jul-2022 - 15h50   2109                      
2
Des usagers en quête de carburant Facebook
Les automobilistes et les motocyclistes déchantent depuis ce lundi 11 juillet 2022 dans la capitale régionale du Sud. D’interminables files d’attente se sont formées depuis le matin à la pompe.

Le Cameroun est confronté depuis quelques jours à un déficit de produits pétroliers. Les stations-services sont saturées par les automobilistes et motocyclistes en l’occurrence, à la recherche du précieux liquide. Les pompes sont asséchées, en l’occurrence dans la ville d’Ebolowa, la capitale régionale du  Sud, où depuis ce lundi 11 juillet 2022, les populations déchantent. Nos confrères de Cameroon Tribune ont relayé sur leur page Facebook ce jour, des images d’automobilistes agglutinés et se bousculant pour obtenir les dernières gouttes d’essence ou de gasoil dans les pompes.

« Depuis ce 11 juillet 2022, les stations-services d'Ebolowa sont au régime sec, confirmant ce qui s'observe ici depuis vendredi 8 juillet dernier. Toutes les stations peinent à ravitailler les automobilistes et autres usagers. Certaines ont carrément cessé le service », renseigne le media à  capitaux publics. Les automobilistes demeurent dans l’expectative, n’ayant aucune explication sur les causes de cette pénurie, qui n’est pas la première depuis le début de l’année.

Dans la foulée, les prix du transport ont augmenté dans la ville, résultant de cette situation. « Chez les motos taximen, les prix ont quasiment triplé, passant du simple au triple. De 100 FFCA à l'accoutumé, l'on est passé à 300 FCFA, pour tout déplacement, même sur les courtes distances », renchérit Cameroon Tribune. La pénurie est désormais prononcée dans la ville d’Ebolowa, trois jours après le début de l’assèchement des pompes. Dans la ville de Yaoundé également, plusieurs taximen commencent à déchanter également, et annoncent une pénurie de gasoil dans la ville.

  

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique