Cameroun - Impact du Coronavirus: Des syndicats accusent le gouvernement de plomber l’enquête syndicale sur le covid-19 en milieu de travail

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-May-2021 - 12h12   851                      
0
Conseil de cabinet CRTV
Selon la Centrale syndicale du secteur public (CSP), cela prouve la non transparence dans la gestion de cette pandémie par le gouvernement.

Le Comité syndical de suivi indépendant du budget de l’Etat (COSYSUBE), avec l’appui du Bureau international du travail, a initié une enquête syndicale sur le Covid-19 en milieu de travail au Cameroun. La réalisation de ladite enquête a été confiée à la Centrale syndicale du secteur public du Cameroun (CSP), coordonnateur du COSYSUBE.

Les résultats de cette enquête, effectuée dans cinq régions (Adamaoua, Centre, Est, Littoral et Sud) pour un échantillon de 5729 personnes, ont été présentés le 1er mai 2021 à l’occasion de la journée internationale du Travail.

Les premiers résultats divulgués par la CSP révèlent, au sujet de l’impact de la pandémie sur les entreprises interrogées, «que 87,4% déclarent que la pandémie a perturbé leurs activités. Aussi, 78,5% estiment que les restrictions émises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 ont également impacté négativement leur fonctionnement. Pour faire face à ces difficultés, les résultats de l’enquête indiquent que 35,1% des entreprises ont mis des travailleurs en congés techniques et 21,4% ont procédé à des licenciements. Sur la perception du Covid-19 chez les travailleurs du secteur informel, plus de 95% des travailleurs du secteur informel ont déjà été en contact avec une information portant sur la pandémie. Les travailleurs sans niveau (89,4%) d’instruction et de niveau d’instruction primaire (91,4%) étant les moins informés que ceux ayant un niveau d’instruction secondaire (96,1% et supérieur (99,5%)», rapporte le quotidien Le Messager de ce lundi 3 mai 2021.

L’enquête de la CSP indique également que plus de la moitié des travailleurs interrogés ne respectent pas régulièrement les mesures barrière excepté le lavage des mains (63%). En effet, seulement 46,8% se couvrent la bouche et le nez lorsqu’ils toussent ou éternuent; moins de 40% portent régulièrement un masque pour toute sortie en public et 42,5% n’évitent pas de se toucher le visage avec les mains non lavées ou désinfectées.

Seulement, le COSYSUBE déplore le fait que le gouvernement (ministres contactés) ait refusé de répondre aux questionnaires. «Ce qui prouve la non transparence de la gestion de cette pandémie par le gouvernement qui n’a pas daigné associer les travailleurs dans leurs différentes rencontres», conclut le Comité, qui croit fermement que le Cameroun, qui est membre de l’OIT, «prendra toutes les mesures pour remédier à cette situation qui prouve sa non application du tripartisme au Cameroun».

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique