Cameroun - Initiative: La ville de Yaoundé accueille le tout premier colloque international sur la cybercriminalité et la cybersécurité en Afrique

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-May-2021 - 14h20   2351                      
1
Cybercriminalité Archives
C’est une initiative de l’université de Dschang (Ouest). Elle vise à trouver des solutions efficaces pour contrer le phénomène de cybercriminalité qui prend de l’ampleur au Cameroun et dans plusieurs pays africains.

Un colloque international pour tordre le cou à la cybercriminalité au Cameroun et en Afrique se tient depuis ce 6 mai 2021 dans la ville de Yaoundé. Les travaux s’achèvent ce vendredi 7 mai 2021.

Cette rencontre, organisée par l’université de Dschang, dans la région de l’Ouest, repose sur trois axes principaux: «D’abord l’axe de la recherche, pour une meilleure connaissance, une meilleure compréhension de cette politique; ensuite l’axe de la formation, puisqu’il va falloir former des cadres qui vont accompagner ce processus de lutte contre la cybercriminalité. Et l’Université de Dschang va ouvrir probablement dans les prochaines années des cycles de formation spécialisés en matière de cybercriminalité et de cybersécurité», explique le Pr Paul Célestin Ndembiyembe, président du Conseil d’administration de l’université de Dschang, dont les propos sont repris dans les colonnes du journal Mutations édition de ce vendredi 7 mai 2021.

Selon le Pr Célestin Ndembiyembe, le troisième axe «est celui de la formulation des propositions pratiques pour permettre à notre pays de disposer d’atouts intelligents et d’éléments de traitement de ce problème qui sont des problèmes extrêmement graves…».

En effet, le phénomène de cybercriminalité prend de l’ampleur au Cameroun. Le secrétaire général de l’université de Dschang, Guy Mvelle, révèle qu’en 2011, la compagnie aérienne CAMAIR CO a été victime d’une piraterie qui lui a fait perdre 500 billets d’avions. «Entre 2015 et 2017, l’Antic fait état de ce que sept sites web d’administrations publiques sont victimes d’attaques; 34 sites gouvernementaux sont attaqués; plusieurs centaines de cas d’usurpation d’identité dont 182 membres du gouvernement sont signalés; environs quatre milliards de pertes liées au scaming», fait savoir le SG de l’UDS.

Au cours de la cérémonie d’ouverture de ce premier colloque sur la cybercriminalité et la cybersécurité au Cameroun et en Afrique, le 6 mai 2021, la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, a rappelé qu’en 2018, «3 388 cas d’usurpation d’identités ont été constatés. Et en 2019, 2 050 plaintes relatives à ces mêmes délits dont environ 5 milliards Fcfa de pertes financières, ainsi que près de 6 milliards de pertes relatives aux fraudes bancaires, et 11 617 vulnérabilités ont été détectés sur les sites web des administrations publiques».

 

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique