Cameroun : La Société immobilière éponge une dette financière de plus de 4 milliards FCFA en deux ans

Par Jean Daniel OBAMA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Apr-2022 - 12h23   2101                      
0
Bien que le parc locatif de l’entreprise soit largement en deçà des besoins en logements au Cameroun estimé à 2,5 millions en milieu urbain, la SIC a fait passer son capital social de 1 000 000 000 FCFA à 75 000 000 000 FCFA en 2020.

En dépit de la pandémie de Covid-19 en 2020, la Société immobilière du Cameroun (SIC) fait partie des entreprises locales qui n’ont pas subi beaucoup de morosité dans leur activité. Au cours de l’exercice 2020, le capital social de l’entreprise est passé de 1 000 000 000 FCFA à 75 000 000 000 FCFA. Son chiffre d’affaires a augmenté de 17,28% par rapport à 2019, tandis que sa dette financière est passée de 4 127 997 692 FCFA à 0 FCFA entre 2018 et 2020.

A en croire le rapport de la Commission Technique de Réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), l’activité de passation des marchés s’est déroulée dans les normes, même si le taux d’exécution est de 33%  en raison de la suspension de certaines études pour absence de financement et des goulots d’étranglement au niveau de la commission de passation des marchés de la SIC.

Toujours selon le même document, le parc immobilier de la SIC au 31 décembre 2020 est constitué de 5 334 logements contre 5 329 logements en 2019, soit une augmentation de 05 logements. Il est composé de 5 301 logements en location, 30 logements à usage bureau SIC et 03 logements en location-vente.

Ce parc locatif, qui est selon CTR largement en deçà des besoins en logements au Cameroun est estimé à 2,5 millions en milieu urbain, a généré des recettes locatives privées évaluées à la somme de 2 571 400 928 FCFA contre une émission des recettes de 3 210 238 020 FCFA, un taux de recouvrement de 80%, ainsi que 269 580 000 FCFA au titre des ventes de logements.

La valeur ajoutée qui se dégage de la réalisation des activités de la SIC a connu une augmentation de 10,37%. Il est constaté par la CTR, la non application par la SIC de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur ses loyers facturés aux clients. En effet, la SIC supporte environ plus de 5 000 000 000 FCFA de TVA par an pour ses clients, ce qui représente une augmentation de ses charges et par conséquent obère les performances de l’entreprise.

Jean Daniel Obama

Auteur:
Jean Daniel OBAMA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique