Cameroun: le PDG de NAAZ Trading DMC discute du Ciblo avec le Minmidt

Par | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Sep-2022 - 05h45   1811                      
0
En compagnie du maire de la commune de Lomié, promoteur du projet de construction du Complexe industriel intégré de transformation du bois de Lomié (Ciblo), le partenaire financier a été reçu en audience le 30 août 2022 à Yaoundé par le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Mines, de l’Industrie et du développement technologique (Minmidt).

Le mardi 30 août 2022, le président directeur général (PDG) de NAAZ Trading DMC Dubaï, un holding qui, entre autres activités, fait dans les mines, l’agro-industrie et la transformation intégrale du bois, a été reçu en audience à Yaoundé par le secrétaire d’Etat auprès du Minmidt. Si rien n’a filtré du contenu des échanges entre Syed Abrar et Fuh Calistus Gentry, l’on subodore que les deux personnalités ont fait le point sur le projet Ciblo. Surtout qu’on notait la présence du maire de la commune de Lomié, Gérard Lomié, aux côtés de son principal partenaire financier.

En effet, cette audience se déroule quelques jours après la visite interministérielle d’évaluation de ce projet conduite à Lomié, dans la région de l’Est du Cameroun, les 18 et 19 août 2022, par le membre du gouvernement camerounais. Au cours de cette descente, l’on a appris que NAAZ Trading Company, filiale de Naaz Trading DMC Dubaï, le partenaire financier de la commune de Lomié, porteur du projet, y avait déjà investi environ trois milliards de FCFA à travers un partenariat public-privé (PPP) ficelé avec ladite commune. « Ces fonds ont servi à la construction d’une ligne de première transformation, une unité de séchage de grande capacité et une unité de fabrication de panneaux en bois massifs reconstitués », soutenait alors le maire de la commune de Lomié, Gérard Lomié, le promoteur du Ciblo.

Pour rappel, et selon M. Lomié, « le Ciblo est un projet qui va fédérer 152 forêts communautaires et 02 forêts communales d’une superficie de plus de 608 000 hectares recensés sur l’ensemble des huit communes riveraines. Pour le moment, la déclaration d’utilité publique (DUP) attribuée est de 53 ha. Nous allons l’étendre bientôt à 400 ha. Ce projet va permettre aux artisans et menuisiers locaux d’avoir un bois légal séché leur permettant de raccourcir leurs délais de livraison par des produits de qualité afin de limiter l’importation des meubles en provenance des pays asiatiques ».

Le Ciblo va transformer 150 000 m3 de bois par an au cours de ses premières années de fonctionnement. Les plus de 300 petites et moyennes entreprises (PME), dont les effectifs varient entre 5 et 30 employés, vont générer au moins 3 000 emplois directs. Ces PME vont s’installer sur le site mis à leur disposition par le projet qui entend limiter les importations de meubles en bois estimés, rien que pour la commande publique, à environ 22 milliards de FCFA par an.

Bernard Bangda





Dans la même Rubrique