Cameroun - Lutte contre la corruption: La CONAC veut réactiver les clubs d’intégrité dans les universités et institutions d’enseignement supérieur

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Oct-2020 - 09h04   4480                      
1
Dieudonné Massi Gams, président de la CONAC Liliane J. Ndangue
Un séminaire de formation à cet effet s’est tenu le 15 octobre 2020 au palais des Congrès de Yaoundé.

La Commission Nationale Anti-Corruption (CONAC) a organisé, le 15 octobre 2020, au palais des Congrès de Yaoundé, un séminaire de formation des membres des clubs d’intégrité des institutions d’Enseignement supérieur.

Les responsables des huit universités d’Etat et 42 institutions privées d’enseignement supérieur, venus des dix régions du Cameroun ont pris part à cette rencontre. «Le prétexte de cette rencontre était la redynamisation des clubs d’intégrité en vue d’une éducation à l’intégrité plus efficiente. En effet, pour la Commission nationale anti-corruption, l’intégrité en milieu universitaire est un gage de la formation d’une jeunesse acquise à la lutte contre la corruption. Pour ce faire, la CONAC a mis sur pied un Programme national d’éducation à l‘intégrité (PNEI), afin de contribuer à la formation totale du futur citoyen», indique le quotidien Le Jour dans son édition en kiosque ce 19 octobre 2020.

Selon le Dr Dieudonné Massi Gams, président de la CONAC, ce programme «vise à développer chez les jeunes, des mécanismes favorables à la prévention des actes et comportements qui prêtent le flanc à la corruption en vue d’aboutir à une société d’hommes et de femmes honnêtes, responsable et intègres… Nous avons constaté que l’insertion du PNEI dans nos différentes institutions supérieures a connu quelques couacs. Il est donc question au cours de cette rencontre, de former à nouveau les membres des clubs d’intégrités des différentes universités présentes, afin qu’ils soient des propulseurs d’intégrités dans leurs milieux éducatifs respectifs», a-t-il précisé.

Il s’agissait également pour la CONAC au cours de cette rencontre de: renforcer les capacités des jeunes aux principes et valeurs d’intégrité; mobiliser la communauté éducative autour des enjeux et défis de la promotion de l’intégrité en milieu jeune, et dénoncer les actes de corruption vécus et autres pratiques dans le milieu socioéducatif.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique