Cameroun - Lutte contre le Covid-19: Les députés encouragent les populations à se faire vacciner

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Jun-2021 - 13h02   1902                      
3
Les députés au début de la dixième Législature Facebook
Ils prêchent par l’exemple depuis le 10 juin 2021 à Yaoundé.

Depuis le 10 juin 2021, les élus de l’Assemblée nationale encouragent les populations à se faire vacciner. Cloîtrées dans le doute depuis certains décès qu’on dit avoir été causés par ces vaccins, les populations avaient besoin d’être boostées une nouvelle fois. Quoi de plus encourageant que voir les élus de la nation se faire vacciner ? C’est dans cet ordre d’idées qu’avant de lever la séance du 10 juin dernier,  «le président de cette Chambre du Parlement, Cavaye Yéguié Djibril a informé ses collègues de l’Assemblée nationale qu’un point de vaccination contre le Covid-19 a été aménagé au-dessus de l’hémicycle, au salon VIP», rapporte le quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 16 juin 2021.

Il est question pour les élus de la nation d’aller recevoir leur première dose de vaccin pour ceux qui ne l'ont pas encore reçu. Arrivés à l’adresse indiquée par le président de la chambre basse du parlement, les députés sont accueillis par deux membres du personnel médical.

Notre confrère raconte que pour tous, le rituel est le même. «Nous posons une série de questions avant de procéder à la vaccination. Il s’agit d’être sûr que la personne peut bel et bien recevoir le vaccin», explique l’un des médecins. Ensuite, «le député choisit entre AstraZeneca et Sinopharm, les deux vaccins disponibles. S’en suit l’injection proprement dite, qui ne dure que quelques secondes. Juste après, l’élu est prié d’attendre sur place une quinzaine de minutes, avant de se lever pour continuer sa journée», peut-on lire dans les colonnes du journal.

Pour les députés, en dehors de se protéger contre cette pandémie et de protéger leurs proches, c'est surtout une question de montrer l’exemple, de rassurer la population et de l’édifier, par des actes, sur la nécessité d’accepter le vaccin. Pour l’honorable Rolande Ngo Issi: «je suis venue me faire vacciner pour ma propre santé et celle des autres. Il s’agit de faire tomber la psychose que le vaccin a créée au sein de la population. Les gens se sont posées beaucoup de questions. Si le fait que je me sois vaccinée peut encourager d’autres personnes, ce serait bien. J’invite mes compatriotes à faire de même», lit-on.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique