Cameroun - Lutte contre les discours haineux et la xénophobie: La Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme sensibilise à Douala

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Jun-2021 - 15h06   2594                      
9
Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme Journal intégration
Elle se concerte du 15 au 18 juin 2021 avec les autorités administratives, les leaders politiques, religieux et la société civile pour mener un plaidoyer pour la préservation de la paix et l’unité.

Les travaux en séminaire porteront sur l’identification des causes et les propositions de solutions aux discours haineux et la xénophobie qui gangrènent notre societé. Pendant trois jours, la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM) va se concerter avec les autorités administratives, les leaders politiques, religieux, la societé civile et la presse. Le but de  ces concertations est de trouver des solutions et des mots justes pour sensibiliser le public à travers la nouvelle campagne de communication contre le discours de haine et de la xénophobie.

Il est question pour les membres de la commission dirigée par l’ancien Premier ministre, Peter Mafany Musonge, d’appeler les populations du Littoral et de Douala en particulier à la tolérance, le pardon, l’amour, la concorde et la paix. Depuis le déclenchement de la crise anglophone en 2016, accentuée par la crise sociopolitique née des revendications postélectorales de la présidentielle de 2018, et les scandales de gouvernance qui défraient la chronique, les discours haineux et la xénophobie font florès. Notamment sur les réseaux sociaux où des personnalités publiques et des anonymes sont lynchés au quotidien.

Il n’est pas rare d’entendre des leaders d’opinions, appeler à la marginalisation d’un groupe tribal ou à la promotion d’un autre. Des appels qui ne contribuent pas à renforcer la cohésion sociale au moment où le pays traverse des difficultés de toutes sortes. Pour apaiser les tensions, le chef de l’Etat, Paul Biya a créé en janvier 2017, la CNPBM. Elle  a pour missions de promouvoir le bilinguisme et le multiculturalisme et surtout le vivre-ensemble au moment où certains compatriotes de la zone anglophone militent pour la sécession.

 

 

 

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique