Cameroun - Mobilité urbaine: La Communauté urbaine de Douala aménage une nouvelle aire de stationnement pour taxis et mototaxis au Rond-Point Deïdo

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jun-2021 - 11h10   2389                      
2
Douala Archives
Le maire de la ville, Roger Mbassa Ndine, appelle les taximen et mototaximen à occuper ce nouveau site au lieu-dit Ancien Anflo dès le 14 juin 2021.

Dans un communiqué de presse signé le 9 juin 2021, le maire de Douala informe les exploitants de taxis et mototaxis se déployant aux alentours du Rond-point Deïdo à occuper le lieu-dit Ancien Anflo. C’est le nouveau site de stationnement aménagé par la Communauté urbaine de Douala (CUD). Il est situé en contrebas du célèbre Rond-point Deïdo, dans le 1er arrondissement de la ville.

Ce nouveau point de stationnement permet de désengorger ce grand carrefour très sollicité par les automobilistes et motocyclistes, qui bloquent régulièrement sa circulation. Il faut rappeler que le Rond-point Deïdo est un lieu de croisement des automobilistes venant ou partant des parties Est, Ouest et Nord de la capitale économique.

Roger Mbassa Ndine invite par conséquent les taximen et mototaximen à occuper ce nouveau site dès le 14 juin 2021. Cet aménagement s'inscrit dans un souci de faciliter la mobilité urbaine. A travers le programme de professionnalisation et d’assainissement du secteur de transport par mototaxis dans la ville de Douala, la CUD prévoit des sites pilotes pour l’aménagement des aires de stationnement.

Il s’agit du carrefour Rond-point Deido (Douala 1er), Carrefour Mützig (Douala 4ème), Carrefours Immeubles Kotto et Rhône Poulenc (Douala 5ème). Ce programme est inscrit dans le cadre de l’exécutif communautaire de Douala pour la mandature 2020-2025. Il est estimé à 2,177 milliards de FCFA dont 690 millions de FCFA destinés à l’aménagement des aires de stationnement des mototaxis sous financement CUD/Minhdu/partenaires au développement/entreprises privées.

1,050 milliard de FCFA pour la formation des mototaxis (soit 50.000 FCFA par mototaxis) financés par la CUD/mototaximen/Mint/Minjec/entreprises privées/partenaires au développement. Une enveloppe de 3,200 millions de FCFA subventionnée par la CUD/partenaires au développement, 400 millions de FCFA destinés à la production des chasubles sous financement de la CUD/mototaximen/Mint/Minjec/entreprises privées/partenaires au développement.

Les objectifs visés par la CUD portent sur la lutte contre le désordre urbain généré par l’activité de mototaxi, l’amélioration de la qualité de services dans le secteur, la fluidification de la circulation dans les carrefours des grandes artères de la ville, et amélioration de la qualité de vie des populations.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique