Cameroun - Multipartisme: Le ministère de l’Administration Territoriale officialise la création de 11 nouveaux partis politiques

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-May-2021 - 12h20   5820                      
13
Célestin Djamen en conférence de presse à Douala Facebook/Soliere Paka
Le patron de ce département ministériel a rendu publique la nouvelle ce mercredi 5 mai 2021. Parmi ceux-ci, on y retrouve l’Alliance Patriotique du Cameroun de Célestin Djamen, transfuge du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun.

L’univers politique camerounais s’est enrichi de 11 nouveaux partis politiques. Le ministère de l’Administration Territoriale a officialisé la nouvelle à travers un communiqué rendu public ce mercredi 5 mai 2021. «Dans le souci d’enrichir le débat politique et d’encourager l’expression des libertés, chère au Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, grand chantre de la démocratie dans notre pays, le ministre de l’Administration Territoriale vient d’agréer onze (11) partis politiques qui dorénavant, vont contribuer à l’animation d’un débat politique contradictoire et constructif», indique Paul Atanga Nji, le patron de ce département ministériel.

Parmi ces nouveaux partis politiques, on y retrouve l’Alliance Patriotique du Cameroun (APAR) de Célestin Djamen, qui a été présenté le mois dernier par son leader au cours d’une conférence de presse à Douala (Littoral). On y retrouve également le Rassemblement Démocratique du Cameroun (RDC), dont Aliyou Njoya Seidou est le responsable, l’Alliance Démocratique des Handicapés et Sympathisants du Cameroun (FMDC) de Magloire Kouati ou encore l’Onction pour la paix et le Développement du Cameroun (OPDC) dirigé par Germain Mvondo.

Ces partis appartiennent tous à l’opposition, mais il est difficile de définir d’emblée leur tendance. On en saura un peu plus avec le démarrage effectif de leurs activités. Avec ces nouvelles formations politiques, l’on se situe désormais autour de 329 partis politiques au Cameroun, sous réserve des données officielles du ministère de l’Administration Territoriale.

Communiqué de Paul Atanga Nji (c) CIN

 

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique