Cameroun - Opinion: LES AFRICAINS DOIVENT ARRÊTER LEUR PETIT JEU PUÉRIL BASÉ SUR LA HAINE DE L’OCCIDENT, ET DÉFENDRE L’UKRAINE

Par BORIS BERTOLT | Correspondance
YAOUNDE - 02-Oct-2022 - 13h43   12242                      
87
Vladimir Putin and 4 ukrainian regions leaders AA Images
"... On ne peut donc pas accepter qu’un État se lève un matin traverse sa frontière, occupe les territoires de l’autre État, choisi des responsables fantoches, organisé un référendum et prétexte désormais que ces territoires l’appartiennent. C’est du banditisme diplomatique."
Ce qui est en cause dans le conflit ukrainien ce n’est pas fondamentalement seulement le capitalisme occidental et l’impérialisme américain dont nous connaissons tous les dégâts. C’est la violation par un État des frontières d’un autre État. Une attitude qui va à l’encontre de tous les principes qui fondent l’ordre mondial hérité de 1945 au sortir de la deuxième guerre mondiale. Et qui ont empêché jusqu’ici le déclenchement d’une troisième guerre mondiale.
 
Dans cet ordre mondial qui visait à empêcher entre autre le déclenchement d’une troisième guerre mondiale, figurait l’intangibilité des frontières et la notion d’auto-détermination.
 
Même si l’Ukraine a appartenu à la l’URSS, il n’en demeure pas moins que depuis 1991, date de la dislocation du bloc soviétique, il s’agit d’un État indépendant, reconnu ainsi sur la scène internationale et acteur de la diplomatie. Ainsi, les frontières de cet état méritent d’être respectées. Toute violation de l’intégrité territoriale du territoire ukrainien doit être considérée comme une agression.
 
Pour justifier son agression, Vladimir Poutine prétexte de la volonté du gouvernement Ukrainien d’intégrer l’OTAN. Ce qui à ses yeux représente une menace pour la sécurité de la Russie. Si l’on reconnaît le droit aux russes de se défendre, l’on ne saurait accepter une agression d’un pays qui n’a posé ni légalement, ni politiquement, ni militairement un acte contre la Russie.
 
Car le principe de l’auto determination suggère que chaqe peuple ou chaque gouvernement soit libre de choisir ce qu’il veut pour son peuple. Le gouvernement Ukrainien est donc parfaitement dans son droit de demander une adhésion à l’OTAN si il estime que c’est dans l’intérêt de la population ukrainienne. Ce d’autant plus que dans le jeu démocratique, des gouvernements pro - russes le cas échéant auraient eu la capacité de sortir leur pays de l’OTAN.
 
Sur la base de ce que je viens de souligner on ne peut donc pas accepter qu’un État se lève un matin traverse sa frontière, occupe les territoires de l’autre État, choisi des responsables fantoches, organisé un référendum et prétexte désormais que ces territoires l’appartiennent. C’est du banditisme diplomatique.
 
Aux camerounais, qui défendent Vladimir Poutine, fermez les yeux un instant et imaginez qu’un matin, le Nigéria qui est 500 fois plus puissant que Cameroun décide d’envoyer son armée dans les deux régions anglophones du Cameroun prétextant qu’historiquement ces régions ont fait partie de la fédération du Nigéria et que d’ailleurs l’insécurité qui y règne menace sa sécurité nationale. Du jour au lendemain l’armée nigériane pénètre dans les zones du Nord-ouest et du Sud-Ouest, installe nigérian, nomme de nouveaux gouverneurs pro Nigéria, organise un simulacre de référendum et par la suite vient dire que la zone anglophone est désormais leur territoire et si l’armée camerounaise tentait de les récupérer ce serait une déclaration de guerre au Nigéria !!! C’est incensé n’est ce pas? Mais c’est exactement ce que vit l’Ukraine.
 
Pour finir je dirai bien que nous devons sans aucune réserve dénoncer cette agression de la Russie contre l’Ukraine. Mais il faudrait également rappeler à ces biens pensants qui se cachent derrière l’Ukraine pour faire oublier leur rôle dans l’aboutissement d’une telle crise que le philosophe Montesquieu disait : « Les responsables des guerres ne sont pas ceux qui les déclenchent, mais ceux qui les ont rendues inévitables… ».
 
Ainsi va la République
 
BORIS BERTOLT

 





Dans la même Rubrique