Cameroun - Ouest: La commune de Bangangté attend toujours son nouveau maire

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-May-2021 - 11h06   4685                      
8
Ville de Bangangté Archives
L’élection prévue ce 6 mai 2021 a été renvoyée par le préfet du département du Ndé, Ernest Ewango, à une date ultérieure.

Tout était pourtant réuni pour que l’élection du nouveau maire de la commune d’arrondissement de Bangangté, dans le département du Ndé, région de l’Ouest, se tienne ce jeudi 6 mai 2021. Les quarante conseillers municipaux que compte cette commune étaient présents dans la salle des actes de l’hôtel de ville de Bangangté.

Comme lors de la première session, tenue le 3 mai 2021, les candidats Eric Niat, conseiller municipal, et Jean Lambert Tchoumi, adjoint au défunt maire Jonas Kouamou, ont présenté leur candidature dès l’entame de la session présidée par le préfet du Ndé, Ernest Ewango. Seulement, le candidat Eric Niat, qui invoque les clauses des votes issues des élections primaires qui se sont déroulées dans le parti (RDPC) dans la soirée du 2 mai 2021, va contester la candidature de Jean Lambert Tchoumi.

En effet, au cours d’une rencontre interne au Rassemblement démocratique du peuple camerounais, il a été désigné candidat en battant son adversaire par 21 voix contre 19. «Face à la dénonciation du candidat Eric Niat, son adversaire retire sa candidature. Alors que l’on croit l’affaire réglée avec le retrait de Jean Lambert Tchoumi, une autre candidate se propose. Conseiller municipal, elle aussi, Eveline Nana entend croiser le fer avec Eric Niat. Surtout qu’elle ne se reconnait pas dans les clauses des élections primaires qui se sont tenues au sein du parti», relate Le Messager de ce vendredi 7 mai 2021.

Le préfet du Ndé «embarrassé», va demander aux deux parties de s’entendre. A son retour dans la salle, quelques temps après, les positions restent tranchées. «Le candidat Eric Niat invoque les clauses prises le 2 mai par le parti. Délibérations obtenues par le mandataire du Comité central du Rdpc, Lamare Njankouo, qui font de lui l’unique candidat de cette élection dont tous les votants sont des militants du Rdpc. En face, Eveline Nana ne plie pas. La militante exige affronter le candidat Niat Eric aux urnes», peut-on lire.

Face à un nouveau refus des deux camps d’aboutir à un consensus, le préfet du Ndé, Ernest Ewango, décide de reporter le scrutin «à une date ultérieure». D’après Le Messager, le deuxième renvoi de l’élection du maire de Bangangté apparait dès lors comme une curiosité chez les spécialistes des questions électorales. «Certains plus excessifs invoquent des «connivences» entre l’autorité administrative et quelque candidat».

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique