Cameroun - Outrage à Paul Biya: Clément Ytembe Bonda écope d’un an de prison ferme

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Jan-2022 - 09h03   3697                      
5
Jeune homme mis en cause Anonyme
Le verdict est tombé le 13 janvier 2022 à la Cour d’Appel du Littoral.

La sentence des trois jeunes individus interpellés à la suite des propos injurieux à l’égard du chef de l’Etat et de ses ministres dans une vidéo en juin 2021 à Mbanga (Littoral) est connue. Clément Ytembe Bonda, principal accusé dont le visage a apparu dans cette vidéo écope de 12 mois de prison ferme. Il avait dénoncé les malversations présumées de 180 milliards de FCFA débloqués en faveur du Cameroun par la FMI pour lutter contre le Covid. Non sans proférer des injures à l’égard de Paul Biya, ses ministres et leurs génitrices.

Un pourvoi a immédiatement été introduit pour sa cause et « nous croyons que la justice suprême tranchera en la faveur de sa libération », a réagi l’honorable Benilde Djeumeni, député du Socail Democratic Front (SDF) de la circonscription du Moungo-Sud (Littoral). En revanche, André Boris Wameni et Flavy Kamou Wouwe, les deux autres coaccusés vont être libérés pour faits non établis.

Le parlementaire qui s’était porté garant de défendre ces trois jeunes de sa circonscription électorale, s’est réjoui d'une « victoire partielle pour les droits de l'homme et des citoyens que nous ne cesserons de défendre en qualité d’élu du Moungo-Sud ». Il a particulièrement remercié la ténacité de Me Fabien Kengne Fabien qui a foncièrement œuvré à remporter cette bataille.

Rappelons qu’après la diffusion de cette vidéo qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux, ces trois ex-employés de la Cameroon Developpment Corporation (CDC) ont été interpellés et détenus à la prison principale de Mbanga. Une arrestation qui a indigné une partie de l’opinion demandant leur libération.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique