Cameroun - Partis politiques: Le SDF désavoue Jean Michel Nintcheu et maintient Joshua Osih au sein du parti

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jun-2021 - 04h45   12267                      
36
Joshua Osih Alain Ghislain Kanga
La décision a été prise au terme d’une réunion du Comité exécutif national (NEC) le 12 juin 2021 à Yaoundé.

Joshua Osih reste militant et premier vice-président du Social Democratic Front (SDF). C’est l’information tombée dans la soirée du 12 juin 2021 au terme d’une assise du NEC à Yaoundé. L’avenir de Joshua Osih au sein du parti est clarifié. On se souvient qu’il y a un mois, son camarade député, Jean Michel Nintcheu, a introduit une requête d’exclusion de Joshua Osih pour haute trahison du parti.

Une requête jugée favorable par la commission juridique du parti, qui a finalement rendu son verdict en faveur d’Osih. C’est donc un désaveu pour Jean Michel Nintcheu. Car le président régional du SDF dans le Littoral avait déjà exclu Joshua Osih du parti dans ladite région, et attendait la même sentence au niveau national.

Cette décision pourrait d’après certains observateurs pousser Jean Michel Nintcheu à quitter le parti. Mais l’intéressé ne s’est pas encore prononcé sur la question. Il faut dire que les deux cadres du parti se livrent une guerre de leadership après le retrait annoncé de la vie politique en février dernier de Ni John Fru Ndi, le leader du parti.

En attendant le communiqué final du NEC présidée par le Chairman, il est à souligner que cette réunion élargie aux maires, députés et sénateurs, s’est tenue sous fond de tensions. Elle intervient au moment où le SDF est à la croisée des chemins. Le parti de la balance, vieux d’une trentaine d’années, traverse actuellement des crises électorales et de leadership.

Les débâcles électorales à la présidentielle de 2018, aux législatives et municipales de 2020 et le conflit dans son fief anglophone du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ont réduit l’influence du SDF dans le champ politique. Il revient désormais aux cadres du parti de faire chorus autour de son idéologie pour redevenir crédible  auprès de l’opinion publique, et redonner de l’espoir aux militants et sympathisants désenchantés depuis un temps par l’image et les résultats peu reluisants du parti.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique