Cameroun: Paul Biya crée des nouvelles universités à Bertoua, Garoua et Ebolowa

Par Jean Francis | Cameroon Tribune
YAOUNDE - 08-Jan-2022 - 05h28   4596                      
7
Ville d'Ebolowa Archives
La création de ces institutions universitaires annoncée dans le message de fin d’année du président de la République à la Nation le 31 décembre dernier, a été matérialisée par un décret du chef de l’Etat signé hier.

Les populations des régions de l’Est, du Nord et du Sud n’auront finalement pas attendu longtemps entre l’annonce de la création de trois nouvelles universités faite par le président de la République dans son message de fin d’année à la Nation, et la matérialisation de cet engagement présidentiel. Un décret du chef de l’Etat signé hier, vient en effet rendre officiel la création de ces universités d’Etat, en même qu’il en désigne les villes hôtes. Ce sont les trois chefs-lieux des régions concernées qui ont été choisies pour abriter ces autres réalisations du Renouveau national. Bertoua, Garoua et Ebolowa vont ainsi accueillir ces universités d’Etat qui permettent ainsi d’établir l’équilibre en matière de formation dans l’enseignement supérieur, selon le vœu du président de la République et de porter à 11, l’ensemble des universités d’Etat sur le territoire national. « Il n’est pas acceptable que certaines régions aient le sentiment d’être laissées sur le bord du chemin, tandis que d’autres progressent », avait-il alors déclaré. Si l’on prend en compte que les universités constituent des pôles de développement, en raison de la mobilisation qu’elle entraîne, l’on peut comprendre la volonté du chef de l’Etat de mettre l’ensemble des régions au même niveau.

S’il faudra encore quelque peu attendre pour connaître la spécificité de chacune des universités d’Etat créées, l’on peut néanmoins dire qu’elles ne vont pas partir du néant. Les trois villes concernées abritent déjà des extensions des universités d’Etat implantées dans d’autres régions. C’est ainsi qu’à Bertoua, l’on trouve une annexe de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Yaoundé II-Soa et une Ecole normale supérieure (ENS) créée par décret présidentiel signé le 8 janvier 2018. A Garoua, l’on note la présence ici des annexes de la Faculté des sciences de l’éducation et celle de la Faculté des sciences juridiques et politiques, toutes de l’Université de Ngaoundéré. La ville accueille également la Faculté de médecine et de sciences biomédicales rattachée à l’Université de Ngaoundéré. Quant à la ville d’Ebolowa, elle abrite une annexe de la Faculté d’agronomie et des sciences agricoles de l’Université de Dschang et celle de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Yaoundé II-Soa. Autant dire que les trois universités créées par décret présidentiel hier, naissent dans des villes qui ont déjà une certaine tradition universitaire. Les universités d’Etat créées dans ces villes hier ne viennent que leur donner plus d’envergure.

Source: CT





Dans la même Rubrique