Cameroun - Polémique: Joseph Antoine Bell répond à ceux qui l’accusent de posséder une double nationalité

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-May-2021 - 07h39   25675                      
131
Joseph Antoine Bell Archives
Invité de Dynamic FM, une antenne émettant de Douala le 15 Mai 2021, l’ancien footballeur s’étonne de savoir qu’après avoir représenté le Cameroun durant des décennies certains trouvent qu’il devient «moins Camerounais» après avoir raccroché les crampons.

Ceux qui ont interviewé Joseph Antoine Bell sur Dynamic FM, antenne émettant de Douala, le 15 mai 2021, n’ont pas loupé le sujet en rapport avec son supposé problème de double nationalité. L’affaire est apparue en 2020 alors que l’ancien gardien de buts des Lions Indomptables du Cameroun briguait un poste au conseil de la région du Littoral. L’on apprenait, sans que l’intéressé le confirme, que sa candidature avait été rejetée entre autres pour soupçon de multiple nationalité. Ce qui est proscrit par la loi camerounaise et rend d’office inéligible.

Face à nos confrères, le double champion d’Afrique des Nations de football s’est étonné de savoir qu’il n’est plus considéré comme Camerounais. «Le problème de ma nationalité vient quand j’ai fini de gagner les Coupes pour le Cameroun, d’emmener le Cameroun en Coupe du Monde, de le représenter partout. Aujourd’hui encore, je vais à la FIFA ou à la CAF c’est marqué «Joseph Antoine Bell Cameroun». Ça, ça ne vous dérange pas», a-t-il lancé sur un ton furieux.

Le footballeur à la retraite martèle qu’il est incompréhensible que le pays qui l’a utilisé, s’en servant comme ambassadeur, se dédise maintenant. Pour lui, il n’y a même pas débat. «Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude. C’est-à-dire que le Cameroun qui m’a utilisé comme Camerounais n’est pas fondé, à aucun moment, que je serai moins Camerounais à un moment donné. Pour jouer en équipe nationale, vous êtes ambassadeur du Cameroun. Donc c’est le Cameroun qui vous choisit en disant:  va me représenter». C’est un débat qui est clos», dit-il, sentencieux.  

Pour prouver qu’il n’a aucun souci avec la nationalité camerounaise, il cite son statut de chef traditionnel  reconnu, soutient-il, uniquement aux nationaux. «Vous m’avez appelé Sa Majesté, est-ce qu’un étranger peut être chef au Cameroun ? Pour être chef il ne faut pas simplement que ma communauté me désigne. Il faut que le Cameroun effectivement sorte un arrêté pour homologuer cette désignation. Le dossier d’homologation fait que vous devez démontrer que vous êtes Camerounais. Il faut arrêter ces enfantillages, ces mesquineries», proteste l’ex-gardien de buts de Prisons de Buea, Union de Douala, Olympique de Marseille, Girondins de  Bordeaux.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique