Cameroun – Polémique sur le Beignet-haricot-bouillie/Haman Mana (Editorialiste): «Le beignet haricot bouillie est le repas le plus dangereux. Pour les cerveaux des Camerounais»

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Aug-2022 - 11h10   5888                      
3
Haman Mana, DP Le Jour capture d'écran
Le Directeur de Publication du journal le Jour soutient la sortie du Dr Polain Nzobeuh sur la dangerosité que constitue ce repas, et s’offusque des attaques dont est victime ce Biologiste-thérapeute sur les réseaux sociaux.

La polémique n’est toujours pas retombée autour du Beignet-Haricot-Bouillie, ce mets atypique du Cameroun prisé par les populations, qui serait « le repas le plus toxique d’Afrique », selon le Biologiste-thérapeute Polain Nzobeuh. Depuis cette sortie le samedi 30 juillet 2022, ce chercheur essuie de foudroyantes attaques virtuelles sur les réseaux sociaux et est envoyé à la guillotine.

Des internautes le voue aux gémonies, l’accusant d’avoir fait une déclaration sans fondement et non justifiée en essayant de dissuader les Camerounais amoureux de ce repas délicieux, et pourtant délictueux à son sens.

Au demeurant, il a trouvé du soutien parmi la classe intellectuelle, venant de Haman Mana, le directeur de publication du quotidien Le Jour, qui lui préfère lui accorder le bénéfice du doute dans un message sur son compte FacebooK.

 

Voici le texte publié par Haman Mana sur Facebook :

Mes histoires de Bhb...

J' ai pendant de longs mois arrêté de raconter mes histoires recueillies autour du foyer de Beignet Haricot bouillie, dans mon quartier. Mais l’"occasion est trop belle aujourd'hui, depuis qu'un de nos éminents chercheurs a posé un verdict qui secoue toute la nation ". Le repas de plus toxique d'Afrique c'est le beignet haricot bouillie " a t-il déclaré .

Déclaration qui a fait dix mille fois l'effet d'un " psstt" de la pâte de farine tombant dans de l'huile chauffée à blanc. Volées de bois vert, levées de bouclier, procès en sorcellerie, attaques personnelles, remises en cause des diplômes et qualifications ...Le verdict de la foule hystérique virtuelle (heureusement ) est sans appel: au pilori!

Personne n'a voulu en savoir plus, ni sur la saturation des huiles et la santé, encore moins sur l'effet délétère au sucre dans le corps, et moins encore sur la prise de poids suite à la consommation immodérée de certains mets. "Nous on serait déjà morts depuis" , " toi même tu as grandi en mangeant quoi?" " Aka fiches nous la paix"...De l' ironique au cynique, en passant par le franchement grossier, on aura tout entendu ...

le BHB est certainement le mets le plus commun à tous les camerounais. On peut donc en conclure que si c'est un poison, nous l'avons tous ingurgité à forte dose. Et si l'on s'obstine à croire que le BHB ne nuit point à nos corps, je suis convaincu qu'il nuit gravement à nos esprits. Car il est au moins en partie responsable de ce " nationalisme de pacotille", qui fait que le camerounais s' occupe de la paille qu'il y a dans l' œil d'autrui, en ignorant la poutre qui bouche le sien : On condamne le racisme, alors qu'on est un tribaliste  grossier .  Alors que nous vivons dans un pays qui est une curiosité politique et géopolitique, nous ferraillons sur les changements qui ont lieu chez les autres ; alors qu'on accepte de vivre dans un pays riche mais aux populations en guenilles, on moque d'autres, en brandissant nos " stades" et que sais-je encore...Alors que les peuples du monde prennent en main leur destin, nous nous accrochons sur nos ( fausses ) certitudes : " Le Cameroun c'est le Cameroun" dit-on , en croyant avoir découvert le plutonium,  alors que le Guatemala sera toujours le Guatemala, lui aussi.

Oui, je l’affirme, moi aussi: le beignet haricot bouillie est le repas le plus dangereux. Pour les cerveaux des Camerounais.

 

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique