Cameroun - Projets routiers: Le BIR va relancer les travaux de construction de la Kumba-Ekondo Titi dans le Sud-Ouest

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Jun-2022 - 08h16   1632                      
1
Eléments du BIR Archives
Le Bataillon d’intervention rapide a été choisi comme maitre d’œuvre pour la reprise de ce chantier à l’arrêt depuis 4 ans en raison l’insécurité dans la région.

Les travaux de construction de la route Kumba-Ekondo Titi dans la région du Sud-Ouest vont reprendre après quatre années de suspension en raison de l’insécurité due au conflit armé dans la région. Ce marché devra désormais être réalisé par le Bataillon d’intervention Rapide (BIR), qui dispose d’une section génie civil en son sein. Le bihebdomadaire EcoMatin révèle dans sa parution de ce lundi 27 juin 2022 que ce nouveau maitre d’œuvre a été désigné sur instruction du président de la République, Paul Biya.

Le journal spécialisé sur les questions économiques croit d’ailleurs savoir que les responsables du BIR et ceux du ministère des Travaux Publics (MINTP) qui en assurera la maitrise d’ouvrage pour le compte du gouvernement, ont eu une réunion le vendredi 24 juin 2022 au sein de ce département ministériel, en vue de définir les modalités de reprise des travaux sur cette section de 120km.

L’enveloppe dédiée à la réalisation de cette route s’élève à 40,6 milliards de FCFA selon le journal, et « l’argent provient du Budget d’investissement public du ministère des Travaux publics. Le projet de départ était prévu pour être exécuté en 24 mois. Le début des travaux est imminent. Il appartient au BIR de donner la date exacte après quelques séances de travail préalable avec le Mintp », a confié une responsable du MINTP sous couvert d’anonymat à EcoMatin. Il va sans dire que la date de reprise des travaux n’est pas encore connue, encore moins le chronogramme des travaux.

Il importe de rappeler que les travaux de construction de la route Kumba-Ekondo Titi avaient été préalablement confiés à l’entreprise tunisienne Sourobat, qui s’était mise à l’œuvre dès 2016. Mais deux années après, elle a été contrainte d’abandonner le chantier, suite à la mort de l’un de ses ingénieurs, Khaled Tinsa, assassiné, le 15 mars 2018 par des rebelles séparatistes.

 

 

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique