Cameroun - Promotion du numérique dans les écoles: Le ministère de l’Éducation de Base amorce l’implémentation de l’initiative «Connect my school» dans la ville de Yaoundé

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Apr-2021 - 07h42   904                      
0
Une école primaire publique archives
La phase test a eu lieu à l’école primaire d’application de Melen à Yaoundé.

Les Technologies de l’information et de la communication sont devenues en quelques années, des outils indispensables et quasi incontournables. Dans presque tous les domaines d’activités, elles sont venues en faciliter la pratique, l’accessibilité et la compréhension. C’est notamment le cas dans le secteur de l’Éducation et de la recherche du savoir. Depuis plusieurs années le gouvernement a entrepris d’associer les TIC dans le processus de dispensation du savoir, permettant ainsi à de nombreux camerounais de sortir de l’analphabétisme numérique. Cela passe par des programmes de formation et des initiatives mises en place depuis le primaire

La dernière en date est l’initiative «Connect my school», mis en place par le ministère de l’Éducation de Base et l’UNICEF et plusieurs autres partenaires techniques et financiers. L’objectif de cette dernière est de faciliter l’accès au savoir pour 2000 enfants handicapés non scolarisés, de faciliter l’apprentissage pour 60% des élèves du primaire et enfin d’améliorer la qualité, ainsi que les techniques d’enseignement pour 90% d’instituteurs. Le projet qui a déjà été mené dans la région de l’Extrême-Nord, a été lancé en début de semaine à l’école primaire d’application de Melen dans le 6e arrondissement de la ville de Yaoundé.

«L’UNICEF et les autres partenaires techniques et financiers ont décidé de construire ce que nous appelons ici des E-container, Hub numériques à travers la communauté éducative toute entière peut avoir accès aisément au savoir», a déclaré Daniel Oyono, secrétaire général au Ministère de l’Éducation de Base.

Pour mémoire, le projet «Connect my School» a été originellement mis sur pied en 2017, dans deux écoles pilotes situées dans des zones isolées de l’Extrême-Nord du Cameroun: l’une près de la ville de Mokolo où de nombreux enfants camerounais déplacés par le conflit ont trouvé refuge, et l’autre sur le site de Minawao qui accueille des réfugiés nigérians.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique