Cameroun - Promotion: Le Camerounais Hugues Kenfack nouveau président de l’université Toulouse 1 Capitole

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Nov-2020 - 07h34   8796                      
24
Hugues Kenfack archives
Il a été élu ce mardi 24 novembre 2020 par 17 voix contre 14 pour la présidente sortante, Corinne Mascala, qui briguait un second mandat à la tête de l’institution universitaire.

Les membres du Conseil d’administration de l’Université Toulouse 1 Capitole en France se sont réunis ce mardi 24 novembre 2020. Au menu de leur rencontre, l’élection du nouveau président de l’institution universitaire, spécialisée en droit, gestion, et économie. Deux candidats étaient en lice. Corinne Mascala, la présidente sortante et candidate à sa propre succession, et le camerounais Hugues Kenfack.

Lors d'un vote auquel ont participé 32 représentants du CA, Corinne Mascala a obtenu 14 voix contre 17 pour Hugues Kenfack. Le camerounais a donc été désigné nouveau président de l’Université Toulouse 1 Capitole. Il remplacera Corinne Mascala à compter du 1er décembre 2020.

Selon le site ladepeche.fr, à UT1, «Hugues Kenfack enseigne le droit depuis 2004 sous toutes ses formes, en témoigne les nombreuses publications dont il est l'auteur. Son curriculum vitae fait neuf pages. Il est professeur des universités classe exceptionnelle 2e échelon, officier des Palmes académiques, chevalier de la Légion d’honneur. Sa formation est complète: docteur en droit, maître de conférences, agrégé des facultés de droit».

Il prend la tête de la deuxième université la plus ancienne en France après celle de Paris (elle fêtera dans neuf ans son 800 ème anniversaire). Dans son projet d'intention porté par la liste gagnante "Respect de l'humain et qualité de l'université", le nouvel élu a détaillé les projets qu'il entend mener durant sa présidence. «Parmi eux, le retour de l'université de Toulouse dans la liste des "Universités d'excellence" (IDEX) dont elle a été récemment écartée».

Le professeur de droit entend accompagner  de manière plus soutenue les chercheurs ou enseignants-chercheurs de l'université dans des projets nationaux, européens et internationaux. Il souhaite également développer des passerelles entre les trois secteurs clés de l'université (Droit/Economie/Gestion) en encourageant la recherche commune entre ces disciplines, et en multipliant les formations et les diplômes communs pour les étudiants.

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique