Cameroun - Réaction: Les Etats-Unis préoccupés par la condamnation du transgenre ‘‘Shakiro’’

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-May-2021 - 11h13   11711                      
37
Loïc Njuekam Midrel alias Shakiro Archives
L’ambassade américaine à Yaoundé appelle au respect des droits de l’Homme.

«Nous sommes préoccupés par la sentence de 5 ans de 2 femmes transgenres & par la hausse des arrestations de personnes LGBTQI+ au Cameroun. Il est essentiel que les gouvernements œuvrent pour que tous les individus jouissent librement des droits de l'homme et des libertés fondamentales». C’est la teneur du tweet publié le 14 mai 2021 par l’ambassade des Etats-Unis à Yaoundé.

Tweet de l'Ambasse des Etats-Unis à Yaoundé (c) Capture d'écran

Washington apporte ainsi son soutien à Loïc Njuekam Midrel alias Shakiro. Ce transgenre, le plus célèbre du pays, a en effet été condamné le 11 mai 2021 par le Tribunal de Première Instance du Wouri à 5 ans prison ferme pour «indécence publique, tentative d’homosexualité et défaut de possession de pièces d’identité». Son compagnon Mouthe Roland alias ‘‘Patricia’’ a écopé de la même peine. Ils devront en outre s’acquitter d’une amende de 200 000 FCFA.

Ils avaient été interpellés le 8 février dernier dans un restaurant au quartier Bonapriso à Douala (Littoral) par des forces de sécurité, puis placés en détention provisoire à la prison de New-Bell.

Il faut dire que la loi camerounaise condamne l’homosexualité et toute autre pratique sexuelle jugée contre-nature.

Le Code pénal en vigueur depuis le 12 juillet 2016 dispose en son article 347 alinéa 1 que: «est punie d’un emprisonnement de six (06) mois à cinq (05) ans et d’une amende de vingt mille (20 000) à deux cent mille (200 000) francs, toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe».

Une disposition souvent dénoncée par les défenseurs des droits humains et des puissances occidentales comme la France et les Etats-Unis.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique