Cameroun – Sanction: Le ministre Paul Atanga Nji veut faire traduire le journaliste Serge Alain Otou (Equinoxe Télévision) au tribunal du Conseil National de la Communication

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Nov-2022 - 07h05   8990                      
19
Paul Atanga Nji Fred BIHINA
Il lui est reproché d’avoir animé le 3 Novembre 2022 une émission au cours de laquelle un panéliste représentant le MRC a tenu des « propos injurieux et diffamatoires à l’endroit du chef de l’Etat et des institutions de la République »

Le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji est en colère contre Equinoxe Télévision. Il a engagé une série d’actions contre le média privé émettant de Douala.  Dans une note adressée au gouverneur de la région du Littoral le 11 Novembre  et qui a en objet  « propos injurieux et diffamatoires à l’endroit du chef de l’Etat et des institutions de la République », il relate un incident intervenu dans l’émission Equinoxe Soir (Equinoxe Télévision) du 3 Novembre 2022. Il rapporte qu’au  cours de cette émission, l’invité Engelbert Lebon Datchoua « a, lors de ses interventions, tenu des propos injurieux, voire diffamatoires à l’endroit du chef de l’Etat et des institutions de la République. Il  a notamment déclaré que « Monsieur Biya est l’une des malchances que le Cameroun ait connues », rappelle-t-il.

Cela dit, Paul Atanga Nji  donne des instructions au gouverneur Ivaha Diboua. Il lui demande de saisir le Conseil national de la communication « en vue de procéder aux investigations d’usage et de prononcer, le cas échéant,  les sanctions appropriées à l’encontre des professionnels des médias concernés », de  « faire procéder à l’audition de Engelbert Lebon Datchoua et Serge Alain Otou dans le cadre d’une enquête administrative à la diligence du préfet du département  du Wouri », « d’inviter  le promoteur de cet organe de communication audiovisuelle à suspendre Engelbert Lebon Datchoua de toute participation aux émissions de cette chaine de télévision en attendant l’aboutissement  des enquêtes qui doivent être diligentées sous votre supervision », ajoute le ministre de l’administration territoriale.  

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique